12/12/2017 19:13
Une centaine de délégués indonésiens, de représentants des organisations internationales, des ambassades, des universités et des organisations non-gouvernementales ont participé à la conférence internationale sur les droits de l’homme, la migration et le développement au sein de l’ASEAN tenue mardi 12 décembre à Jakarta, en Indonésie.
>>Approbation du 3e protocole amendant l’accord d’investissement intégral de l’ASEAN
>>Le Vietnam au festival du film de l’ASEAN aux Pays-Bas
>>Les étudiants s’activent pour une ASEAN prospère

La conférence internationale sur les droits de l’homme, la migration et le développement tenue le 12 décembre, à Indonésie.
Photo : Dô Quyên/VNA/CVN

La conférence internationale sur les droits de l’homme, la migration et le développement a été organisé par le Centre de recherche sur l’Asie du Sud-Est (CSEAS) et l’ambassade des Pays-Bas en Indonésie à l’occasion de la Journée des droits de l’homme (10 décembre) et du 50e anniversaire de l’ASEAN.

La conférence visait à améliorer la prise de conscience des pays aséaniens sur les impacts de la migration de travail, l’importance de la protection des droits de l’homme dans la migration de travail, tout en encourageant ces derniers à partager leurs points de vue et leurs initiatives sur les impacts de la migration de travail sur la société et la culture de la région d’ici 2025.

Dans son discours d’ouverture, l’ambassadeur des Pays-Bas en Indonésie, Rob Swartbol et la ministre indonésien du travail, Hanif Dakhiri ont insisté sur l’importance des droits de l’homme et la migration de travail pour le développement de la région. "La migration de travail devrait être considérée comme un droit et être gérée efficacement", ont-ils souligné.

La docteure Dinna Wisnu, représentante de l'Indonésie au sein du Comité intergouvernemental sur les droits de l'homme de l'ASEAN (AICHAR), a souligné que la migration de travail était l’une des tendances mondiales dans le contexte actuel.

Selon les statistiques de l’ONU en 2015, chaque année, environ 3,3% de la population mondiale, soit 244 millions de personnes, change de domicile et de lieu de travail. Cette question qui attire non seulement l’attention de chaque pays, mais aussi l'un des programmes prioritaires de la Commission intergouvernementale sur les droits de l'homme de l'ASEAN, a-t-elle indiqué.

La conférence a eu deux sessions portant sur la situation et les initiatives visant à protéger les droits humains et les travailleurs migrants; la considération par les États membres de l'ASEAN de la migration de travail comme un droit : opportunités et défis. D’autres questions ont été également discutées, à savoir "Comment changer la prise de conscience sur les travailleurs migrants", la migration sécuritaire pour les travailleurs, etc.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.