17/03/2020 12:02
Amazon va augmenter les salaires des employés des entrepôts dans le monde et recruter 100.000 personnes aux États-Unis pour faire face à l'afflux de commandes liées à la crise du nouveau coronavirus.
>>Amazon accusé de non respect de la concurrence par des syndicats américains
>>Amazon exige des réponses de Trump sur le mégacontrat JEDI
>>Amazon propose gratuitement à tous de la musique en streaming, avec publicité

Aux États-Unis, Amazon décide de recruter 100.000 personnes.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les salariés des entrepôts, des centres logistiques, des magasins et les livreurs du géant du commerce en ligne recevront 2 USD/livres/euros de plus par heure environ "pour que les autres puissent rester chez eux", a indiqué le groupe dans un communiqué lundi 16 mars. Cette augmentation va lui coûter plus de 350 millions d'USD.

Aux États-Unis, l'entreprise de Seattle (Ouest) a en outre décidé de créer 100.000 emplois à temps plein ou partiel dans ces mêmes chaînes logistiques, des entrepôts à la livraison, pour "répondre à l'augmentation de la demande de la part des personnes qui dépendent des services d'Amazon pendant cette période stressante". Plusieurs pays européens ont mis en place des mesures drastiques de confinement de la population, ne maintenant ouverts que les magasins de première nécessité, pour freiner la propagation du COVID-19, qui a déjà fait plus de 7.000 morts dans le monde.

Des grandes villes et comtés américains ont suivi le mouvement avec des décrets pour fermer les écoles et limiter les déplacements non essentiels. Dans ces endroits, les bars et autres établissements non essentiels doivent fermer temporairement, mais les restaurants peuvent rester ouverts pour les plats à emporter ou à livrer. Les livraisons restent elles autorisées. Partout, les autorités insistent particulièrement sur la distanciation sociale, comme le fait de rester à 1 ou 2 m des autres.

"Nous savons combien de personnes ont perdu ou vont perdre leur emploi dans des secteurs comme la restauration, le tourisme ou les voyages à cause de cette crise", note Amazon.  "Nous voulons que ces personnes sachent qu'elles sont les bienvenues dans nos équipes jusqu'au retour à la normale et au moment où leurs employeurs passés pourront les reprendre". En tant que leader du commerce en ligne, Amazon est en première ligne face à certaines composantes de la crise: l'explosion de la demande pour les produits sanitaires, les tentatives de spéculation ou de désinformation sur ces mêmes produits. Il a aussi promis de verser jusqu'à deux semaines de salaire à ses employés contaminés par le nouveau coronavirus ou placés en quarantaine.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.