09/09/2016 16:53
L'excédent commercial de l'Allemagne s'est nettement réduit en juillet par rapport à juin, à 19,4 milliards d'euros, sous l'effet d'une forte baisse des exportations, selon des données corrigées publiées le 9 septembre par l'Office fédéral des statistiques Destatis.
Bateaux conteneurs au port de Hambourg, le 16 août 2010. Les exportations ont fortement baissé en juillet en Allemagne. Photo : AFP/VNA/CVN

Dans le détail, les exportations de la première économie européenne ont diminué de 2,6% à 97,1 milliards d'euros. Cela représente leur plus bas niveau depuis janvier 2015, en données corrigées des variations saisonnières et calendaires. Les importations ont elles limité leur repli en juillet à 0,7%, à environ 77,7 milliards d'euros.

En juin, l'excédent commercial de l'Allemagne a été de 21,4 milliards d'euros, un montant légèrement révisé par rapport au 21,7 milliards d'euros initialement publié début août.

En données brutes, davantage mises en avant par Destatis mais moins représentatives d'une tendance de fonds, la balance commerciale du pays ressort en surplus de 19,5 milliards d'euros en juillet, contre 24,8 milliards en euros en juillet 2015.

Selon ce mode de calcul, les exportations ont chuté de 10% à 96,4 milliards d'euros sur un an. Les exportations à destination des pays de la zone euro ont ainsi diminué de 6%, celles vers les autres pays européens de 8,8% et celles vers le reste du monde de 13,8%.

Du côté des importations, en fort recul aussi de 6,5% sur un an à 76,9 milliards d'euros, la faiblesse provient surtout des achats faits hors Europe, qui ont diminué de 10,1%, quand ceux faits en Europe ont limité leur baisse à 4,5%.

Ce fort recul des exportations en juillet devrait nourrir les craintes d'un ralentissement de la première économie européenne, alors que déjà le niveau de la production industrielle a surpris mercredi 7 septembre par sa faiblesse en juillet.

Cela devrait également faire taire en partie les appels réguliers lancés à l'Allemagne pour utiliser son excédent commercial, jugé trop important par certains, pour investir et participer ainsi davantage à la relance économique européenne. Jeudi encore, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, interrogé à ce sujet lors d'une conférence de presse, avait estimé que "les pays qui ont de la marge de manoeuvre budgétaire devraient l'utiliser", citant ensuite l'Allemagne.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Le marché de l’amour de Khâu Vai​ Tenu une fois par an, au 27e jour du 3e mois lunaire, le marché de l’amour de Khâu Vai est une fête unique des ethnies minoritaires du plateau calcaire de Dông Van, province de Hà Giang (Nord).