15/12/2020 12:06
Le parti conservateur allemand d'Angela Merkel a annoncé lundi 14 décembre qu'il organiserait les 15 et 16 janvier un congrès virtuel pour élire un nouveau président et potentiel candidat à la chancellerie en 2021.
De gauche à droite : trois candidats à la présisdence de CDU, Armin Laschet, Norbert Röttgen et Friedrich Merz. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Le parti chrétien-conservateur (CDU), qui avait dû repousser à deux reprises cette assemblée, a communiqué les dates et le format choisis dans un message sur Twitter. Lors de ce congrès virtuel, les trois prétendants seront départagés par un vote en ligne le 16 janvier.

Le vainqueur sera confirmé par les délégués via un vote par correspondance dont le résultat sera annoncé le 22 janvier. "
Le 22 janvier, il y aura un décompte public et le résultat sera annoncé par le comité électoral", a expliqué lors d'une conférence de presse le secrétaire général du parti, Paul Ziemiak, saluant dans cette élection en ligne une "grande première dans le paysage politique allemand". Le congrès des délégués se tiendra en visio-conférence en raison de la pandémie de COVID-19 qui a contraint l'Allemagne à imposer un confinement partiel jusqu'au 10 janvier.

Trois candidats sont en lice pour succéder à Annegret Kramp-Karrenbauer, considérée un temps comme la "
dauphine" de Mme Merkel mais qui a décidé en février de quitter son poste, faute d'autorité sur ses troupes. Le congrès pour nommer son successeur devait d'abord avoir lieu en avril, puis avait été reporté à décembre en raison du virus.

Les militants de la CDU vont devoir choisir entre le modéré Armin Laschet, à la tête de la région la plus peuplée, la Rhénanie du nord-Westphalie, le libéral Friedrich Merz, un adversaire historique de M
me Merkel, et Norbert Röttgen, un expert en politique étrangère.

Le vainqueur a toutes les chances d'être le candidat de la droite aux élections législatives de septembre 2021, au terme desquelles M
me Merkel doit quitter ses fonctions après 16 années passées à la chancellerie.

Un autre candidat pourrait toutefois porter les couleurs du camp conservateur, le dirigeant bavarois Markus Söder. M. Söder, qui est aux commandes du parti frère de la CDU, la CSU, est une des personnalités les plus populaires en Allemagne depuis le début de la pandémie face à laquelle il est partisan de restrictions drastiques.

Les derniers sondages le donnent largement favori devant M. Merz. Ce dernier, 64 ans, très conservateur, voit sa politique ultra-libérale peu populaire face à la nécessité de l'intervention de l'État fédéral pour 
limiter les dommages de la crise provoquée par la pandémie.

La CDU n'a soutenu qu'à deux reprises un candidat bavarois, aux élections de 1980 et 2002, qui se sont à chaque fois soldées par la victoire du camp adverse social-démocrate. La CDU-CSU arrive nettement en tête des intentions de vote devant les Verts, le SPD (sociaux-démocrates) et l'Alternative pour l'Allemagne (extrême droite). Côté SPD, c'est l'actuel ministre des Finances, Olaf Scholz, qui sera candidat au poste de chancelier.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.