03/01/2021 18:49
Leipzig s'est imposé samedi 2 janvier 1-0 à Stuttgart et prend provisoirement la tête de la Bundesliga avec un point d'avance sur le Bayern Munich, contraint de battre dimanche 3 janvier l'avant-dernier Mayence pour conserver seul son fauteuil de leader.
>>Allemagne : quadruplé de Haaland pour Dortmund, qui recolle au Bayern
>>Allemagne : le Bayer Leverkusen monte en régime

Le milieu espagnol de Leipzig, Olmo Dani (gauche), marque sur le terrain de Stuttgart, le 2 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le jeune international espagnol Dani Olmo a marqué l'unique but de la rencontre pour Leipzig (1-0, 67e), qui a globalement dominé le promu Souabe mais s'est heurté à un bloc défensif très mobile et bien organisé.

Avec 31 points en 14 journées, le demi-finaliste de la dernière Ligue des champions devance Munich (30 points) et Leverkusen (28 pts), qui a perdu samedi 2 janvier l'occasion de rester au contact de la tête en s'inclinant 2-1 à Francfort.

L'entraîneur Julian Nagelsmann a beau répéter que ses "joueurs sont des machines", le RB a cette fois eu beaucoup de mal à hausser suffisamment le rythme pour déséquilibrer son adversaire.

Ses hommes auraient pourtant pu ouvrir le score dès la 22e minute, si le gardien suisse de Stuttgart Gregor Kobel n'avait pas acrobatiquement détourné sur sa barre un pénalty tiré par Emil Forsberg.

Ensuite, les futurs adversaires de Liverpool en 8e de finale de C1 ont eu beau dominer en milieu de terrain, ils ont dû attendre la délivrance pendant plus d'une heure.

Servi par Marcel Sabitzer, le feu follet espagnol Angeliño a centré dans la surface pour son compatriote Olmo, qui a finalement repris victorieusement de volée dans les six mètres (67e).

La fin de match a toutefois donné des sueurs froides à Nagelsmann, notamment lorsque son gardien Peter Gulacsi a gagné un duel difficile face à Waldemar Anton à la 86e minute.

Derrière le trio Leipzig - Bayern - Leverkusen, la quatrième place, la dernière à donner un accès direct à la Ligue des champions, est occupée pour quelques heures par le club surprise de ce début de saison, l'Union Berlin.

Dortmund pour rebondir 

Le "petit" club de la partie Est de la capitale, connu pour son pittoresque stade de 22.000 places de la Alter Försterei ("La vieille maison forestière) aux supporters rebelles, anticonformistes, mais terriblement chaleureux, joue la meilleure saison de son histoire, pour sa deuxième année en première division.

Avec 24 pts, l'Union se retrouvera toutefois obligatoirement 5e dimanche 3 janvier soir, après le choc du week-end entre Dortmund (22 pts) et Wolfsburg (24 pts) dimanche 3 janvier à 15h30.

Devant leur "Mur Jaune" toujours vide de spectateurs, le BVB et son nouvel entraîneur Edin Terzic joueront gros dans cette partie.

Dortmund a évolué deux fois en championnat après le limogeage de Lucien Favre mi-décembre. Mais l'équipe n'a pas démontré qu'elle avait trouvé le mental de vainqueur qui lui a souvent fait défaut sous l'ère Favre : une victoire 2-1 à Brême et une défaite sur le même score contre l'Union Berlin ont laissé intacts tous les doutes sur sa capacité à jouer à son meilleur niveau avec constance.

M'Gladbach gagne sans Thuram 

L'attaquant de Mönchengladbach, Breel Embolo (centre), fait une tête devant le défenseur de Bielefeld, Amos Pieper (gauche), le 2 janvier à Bielefeld.
Photo : AFP/VNA/CVN

Un nouveau faux pas contre "les Loups" de Wolfsburg (qui n'ont perdu qu'un seul match cette saison, à Munich contre le Bayern) prolongerait la crise dans le club de la Ruhr.

L'autre équipe allemande toujours en course en Ligue des champions, le Borussia Mönchengladbach, s'est imposée 1-0 sur la pelouse du potentiel barragiste Bielefeld. L'attaquant Suisse Breel Embolo a permis aux "Poulains" de concrétiser leur énorme supériorité (7 tirs cadrés contre aucun à Bielefeld).

Ces trois points vont faire beaucoup de bien au moral de Mönchengladbach, qui revient à trois points de la quatrième place. L'équipe de Marcus Thuram, qui purge actuellement une suspension de cinq matches pour avoir craché sur un adversaire, n'avait remporté aucun match en championnat ou en Ligue des champions en décembre (trois nuls, trois défaites).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.