27/05/2020 22:31
Le Bayern Munich a remporté en costaud 1-0 mardi 26 mai à Dortmund le premier "Klassiker" allemand jamais disputé à huis clos et s'est ouvert la voie vers un 8e titre de champion consécutif.
>>Düsseldorf laisse échapper une victoire dans le temps additionnel
>>Allemagne : Schalke s'effondre à domicile contre Augsbourg

Le gardien suisse de Dortmund, Roman Buerki, ne parvient pas à arrêter le lobe du milieu du Bayern Munich, Joshua Kimmich (pas sur la photo), lors du match de Bundesliga à Dortmund, le 26 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dix jours après la reprise "post-coronavirus" du football en Allemagne, cette 28e journée permet au "Rekordmeister" de prendre sept points d'avance sur le Borussia, deuxième, grâce à un but de grande classe de Joshua Kimmich (43e).

"Tout le monde savait combien ces trois points étaient importants, a déclaré Kimmich après le choc des deux leaders à Dortmund, maintenant nous avons un matelas confortable. Ça va être difficile mentalement pour Dortmund", alors qu'il ne reste que six journées à disputer.

Battu à domicile, le BVB pourra regretter que certains de ses meilleurs joueurs aient été hors de condition. Emre Can, le stabilisateur du milieu défensif, et Jadon Sancho, la pépite anglaise de 19 ans aux 17 passes décisives, ne sont rentrés qu'à la mi-temps, alors que le score était déjà acquis.

Coup de génie 

Le buteur de 19 ans Erling Haaland (10 buts en 11 matches avec le Borussia) était en revanche sur la pelouse et aurait pu ouvrir la marque dès la première minute, si son ballon n'avait pas été repoussé sur la ligne par Jérôme Boateng.

Mais après dix bonnes minutes pour Dortmund, le Bayern a commencé à mettre la main sur le match et à se créer des occasions. À la 19e minute, Lukasz Piszczek a bloqué sur sa ligne un tir de Gnabry. Puis Bürki a dû repousser des deux poings des boulets de canon de Kingsley Coman (24e) et Leon Goretzka (40e).

Le milieu du Bayern Munich, Joshua Kimmich (centre), félicité par ses coéquipiers après son but à Dortmund, en Bundesliga, le 26 mai.
Photo : AFP/VNA/CVN

Kimmich a fait la différence juste avant la pause: de l'extérieur de la surface, il a vu Bürki légèrement avancé et l'a lobé, d'une "cuillère" diabolique de précision et de finesse (1-0, 43e).

"On savait que Bürki se tient toujours assez en avant de son but. C'est le plus beau but de ma carrière et c'est un but très important", a déclaré le jeune milieu international, rayonnant.

"Parfois les matches se jouent sur des coups de génie. C'était le cas aujourd'hui", a reconnu pour sa part Mats Hummels, le défenseur champion du monde 2014 de Dortmund.

"Les fans nous manquent" 

Avec l'entrée de Can et Sancho à la pause, Dortmund a retrouvé son mordant et la deuxième période a été plus équilibrée. Mo Dahoud, par deux fois (49e et 81e), a obligé Neuer à s'employer. Mais Bürki, dans les buts du BVB, a tremblé lui aussi, obligé de se détendre sur un tir de Goretzka (54e) et sauvé par son poteau en fin de match devant Lewandowski (83e).

"En deuxième période, ils ont été audacieux, ils nous ont pressé", a admis Kimmich, "mais sans leurs supporters, nous avons pu jouer un peu plus tranquillement".

Les Noir et Jaune ont-ils moins bien géré les conditions très particulières de ce choc au sommet ? Le Borussia, sans ses 82.000 supporters et son "Mur jaune", n'a en tous cas pas trouvé le supplément d'âme qui lui aurait permis de renverser le match. "Tout le monde sait que les fans nous manquent", a avoué l'entraîneur du BVB Lucien Favre.

Dans les autres matches de la soirée, les deux prétendants au top-4, qualificatif pour la Ligue des champions, Mönchengladbach et Leverkusen ont laissé filer une chance.

Le Borussia M'Gladbach a été tenu en échec 0-0 chez l'avant-dernier Brême et Leverkusen s'est effondré 4-1 à domicile contre Fribourg. Les deux clubs de l'Ouest sont à égalité en quatrième position avec 53 pts, mais le Borussia est devant à la différence de buts.

Sur tous les terrains, le huis clos s'est accompagné des strictes mesures sanitaires en place depuis la reprise, que découvriront bientôt les Espagnols, autorisés à reprendre après le 8 juin : port des masques pour tout le monde, à l'exception des acteurs du terrain, et contacts physiques limités au minimum: ni poignées de mains, ni d'embrassades.

Le protocole de deuil mis en place ce week-end a été reconduit pour cette 28e journée : minute de silence en hommage aux morts de la pandémie (plus de 8.300 en Allemagne) et brassards noirs pour les 22 joueurs.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.