22/06/2018 18:31
L'ancienne star du football allemand, Franz Beckenbauer, a comparé la situation de la Nationalmannschaft au Mondial-2018 qui se déroule en Russie à celle de 1974 à domicile, lorsque son équipe avait traversé des zones de turbulences avant le tournoi et perdu le match d'ouverture pour finalement devenir championne du monde.
>>La FIFA sanctionne la Fédération mexicaine après des chants "discriminatoires et insultants" de ses supporters
>>Allemagne: Neuer évoque "deux finales" face à la Suède et la Corée du Sud

L'ancienne star du football allemand, Franz Beckenbauer.
Photo: AFP/VNA/CVN
"À l'époque, le cinéma avait commencé avant le tournoi, lorsque nous nous étions disputés avec la Fédération pour une histoire de primes", a raconté au quotidien Bild de jeudi 21 juin Kaiser Franz, champion du monde comme joueur en 1974 puis de nouveau comme sélectionneur en 1990.

"Ensuite, nous avions perdu 0-1 contre la République démocratique allemande (RDA)", se souvient-il. Ce match historique contre l'Allemagne de l'Est communiste aurait pu ruiner tous les espoirs de la grande équipe de République fédérale allemande (RFA), mais les joueurs se sont repris en main.

"Dans la nuit après le match ça a décoiffé, poursuit Beckenbauer. Autour de quelques bouteilles de vin nous nous sommes dit nos quatre vérités!" La réunion de crise de la Mannschaft mardi 19 juin, au surlendemain de la défaite surprise contre le Mexique à Moscou (1-0), "était absolument nécessaire", a-t-il conclu.

Les hommes de Joachim Low, champions du monde en titre, affrontent samedi 23 juin la Suède à Sotchi pour leur deuxième match dans le groupe F.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
À la découverte de la vannerie des Nùng à Cao Bang

La salangane, poule aux œufs d’or de Côn Dao Côn Dao, en Mer Orientale, est un des fiefs des salanganes, ces sortes d’hirondelles marines qui produisent un nid de salive. Une denrée difficile à récolter qui se négocie à prix d’or en Asie.