19/03/2018 18:38
Alibaba a annoncé lundi 19 mars un doublement à 4 milliards de dollars de son investissement dans sa filiale Lazada, présente dans le Sud-Est asiatique, signe de l'appétit du géant chinois de l'e-commerce pour une région au fort potentiel de développement.
>>Chine : Alibaba investit 700 millions d'euros dans des magasins d'ameublement
>>Auchan s'allie à Alibaba dans le commerce physique et numérique en Chine

Le numéro un chinois de la vente en ligne Alibaba annonce un doublement de son investissement dans sa filiale Lazada dans le Sud-Est asiatique.
Photo : AFP/VNA/CVN

Alibaba possède depuis l'an dernier 83% du capital de Lazada, numéro un des ventes en ligne dans le Sud-Est asiatique, après un investissement cumulé de 2 milliards de dollars. Lazada, dont le siège se trouve à Singapour, est présente aussi dans cinq pays (Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Vietnam). L'entreprise revendique 560 millions de clients dans la région.

Dans un communiqué, Alibaba a annoncé son intention d'investir 2 milliards supplémentaires. Interrogé, le groupe chinois n'a pas voulu dire à quel pourcentage passerait sa participation dans Lazada. L'un des fondateurs d'Alibaba, Lucy Peng, déjà présidente de Lazada, va prendre également la direction générale de l'entreprise singapourienne, a précisé le communiqué.

"Avec une population jeune, un fort taux de pénétration du téléphone portable et seulement 3% des transactions actuellement faites via internet, nous sommes très confiants de pouvoir doubler la mise", a déclaré Mme Peng, citée dans le communiqué. Alibaba, avec sa plateforme Taobao, domine quelque 90% du marché chinois des échanges de particuliers à particuliers sur internet et sa plateforme Tmall contrôle la moitié des transactions en ligne entre professionnels et particuliers dans le pays.

Mais le groupe, qui tire toujours plus de 80% de ses revenus de ses plateformes de vente, cherche à diversifier ses activités tous azimuts, notamment dans la vidéo et le divertissement, tout en s'étendant à l'étranger, qui ne représente encore qu'une petite partie de son chiffre d'affaires. Une façon de faire face à l'essoufflement attendu de ses recettes sur fond de ralentissement de la croissance économique chinoise.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Dà Nang: des fresques murales en plein cœur de la ville La ville de Dà Nang propose depuis le mois d’avril une nouvelle destination pour ses visiteurs: la ruelle des fresques murales d’une longueur de 1,5 km, tout près de la rivière Hàn et du pont du dragon. En attendant une visite sur place, à vous de découvrir les premières images!