19/10/2017 08:42
Après cinq entraîneurs étrangers en six ans, le football algérien s'en remet à son ancienne vedette Rabah Madjer, nommé sélectionneur mercredi 18 octobre, pour remettre sur les rails les Fennecs, absents du Mondial-2018 après un parcours d'éliminatoires désastreux.
>>Sélection algérienne de football : confiance renouvelée au sélectionneur

L'ancien international algérien Rabah Madjer à Alger. Photo : AFP/VNA/CVN

Âgé de 58 ans, l'ancien attaquant, qui a donné son nom à une célèbre talonnade, succède à l'Espagnol, Lucas Alcaraz, limogé le 11 octobre après un mandat d'à peine six mois, terminé prématurément sur l'échec à qualifier la sélection pour le grand raout russe.

Icône du football algérien, il devient le 5e sélectionneur de l'Algérie en trois ans et le premier algérien depuis Abdelhak Benchikha (2010-2011).

Sélectionné 87 fois entre 1978 et 1992, Madjer a participé à deux Coupes du monde (1982 et 1986) et a remporté la Coupe d'Afrique des nations (1990), la seule gagnée par l'Algérie.

L'Algérois de naissance a également remporté la Coupe d'Europe des clubs champions, l'ancêtre de la Ligue des champions, avec Porto en 1987, grâce, en finale, à une mémorable talonnade dos au but, geste technique auquel il a laissé son nom.

Ballon d'or africain la même année, il a déjà occupé le poste de sélectionneur de l'Algérie en 1994-1995, puis de 2000 à 2002. Longtemps en froid avec les instances dirigeantes du football algérien, il était devenu en mai conseiller technique du président de la Fédération (FAF) Kheïreddine Zetchi.

Madjer devra redresser une équipe nationale éliminée sans gloire en début d'année au premier tour de la Coupe d'Afrique des nations au Gabon, incapable de gagner une rencontre lors des éliminatoires pour le Mondial-2018 et qui a dégringolé au 67e rang mondial du classement FIFA publié lundi 16 octobre.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.