08/05/2018 15:02
L'intersyndicale d'Air France, réunie lundi 7 mai, s'est séparée dans la soirée sans prendre de décision sur la ligne à adopter après la démission du PDG de la compagnie dans le cadre d'un conflit salarial, et s'est donné rendez-vous mardi matin 8 mai, a-t-on appris de sources concordantes.
>>Grève Air France: trafic en hausse lundi, participation en baisse
>>SNCF, Air France: grève et perturbations se poursuivent mardi 24 avril

L'intersyndicale d'Air France, réunie le 7 mai, s'est séparée dans la soirée sans prendre de décision sur la ligne à adopter. Photo: AFP/VNA/CVN

"On se revoit demain (mardi) matin 8 mai pour finaliser notre communication", a indiqué Jérôme Beaurain (SUD-aérien), à l'issue de l'intersyndicale. Un communiqué devrait être publié "vers midi", a-t-il ajouté.

La CGT et Force ouvrière ont confirmé que la réunion de l'intersyndicale allait reprendre mardi matin 8 mai. L'absence de décision à l'issue de la réunion de lundi 7 mai est due au fait "qu'on avait un peu des avis divergents, pas sur le but final, mais sur la façon de faire", a indiqué à l'AFP une source syndicale sous couvert d'anonymat. Le Spaf (pilotes) a précisé qu'une lettre ouverte était en préparation.

Une information confirmée par une autre source syndicale, selon laquelle l'intersyndicale va "écrire un courrier à la direction" pour lui dire "qu'on va faire preuve de responsabilité et qu'on ne va pas appeler à la grève tout de suite".

"On va attendre jusqu'au conseil d'administration le 15" mai, au cours duquel le PDG Jean-Marc Janaillac doit formaliser sa démission, "et puis après, on va se réunir rapidement pour décider de la suite", a-t-elle poursuivi.

L'intersyndicale veut, selon cette source, "un signal fort de la direction" et que, "dès que ça sera possible, c'est-à-dire dès qu'il y aura un successeur, même par intérim, il y ait de nouvelles dates de négociations qui soient mises en place. C'est pour ça que, pour l'instant, il n'y a pas de date prévue de grève".

Les syndicats et la direction d'Air France s'affrontent depuis le début de l'année sur des revalorisations salariales. L'intersyndicale réclame une hausse de 5,1%, que refuse la direction. Les salariés, consultés par la direction, ont rejeté sa proposition (2% immédiatement et 5% sur 2019-2021), entraînant la démission du PDG. Air France connaîtra mardi 8 mai son quinzième jour de grève depuis le début de ce conflit.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.