27/02/2017 11:57
Le Centre de formation du parc des hautes technologies de Hô Chi Minh-Ville (Saigon Hi-Tech Park Training Center - SHTP) a mis en service le 24 février un atelier de travaux pratiques de l’automatisation qui sert aussi de lieu de travail pour le projet d’enquête sur les besoins de formation en robotique au Vietnam que réalise l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA).
>>La JICA aide HCM-Ville à améliorer des compétences professionnelles en matière de robotique

Cérémonie d'inauguration d'un atelier de travaux pratiques de l’automatisation, le 24 février à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Manh Linh/VNA/CVN

Le financement total pour l’ouvrage s’élève à 100 millions de yens (20 milliards de dôngs) dont 41 millions de yens accordés par le gouvernement japonais sous forme d'aides non-remboursables. Ce montant est investi pour s’équiper de quatre systèmes mécatroniques et automatiques et de quatre robots industriels.

Lê Hoài Quôc, chef du Comité de gestion de la SHTP, a fait savoir que le projet était la première phase du plan de partenariat entre la SHTP et ses partenaires japonais, lequel a pour but de former un personnel qualifié en robotique et en automatisation pour Hô Chi Minh-Ville et ses localités voisines, d’améliorer les compétences professionnelles des enseignants en la matière et de transférer les technologies avancées japonaises au Vietnam. Cela servira de base à la création future d'un centre de formation vietnamo-japonais en robotique et en automatisation.

À cette occasion, le centre de formation du SHTP a signé avec l’Université des technologies et l’École de formation professionnelle de Hô Chi Minh-Ville un mémorandum de coopération portant sur la formation du personnel de haute qualité au service des entreprises qui s’implantent dans ce parc.
 
NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.