20/11/2019 23:40
L'Association vietnamienne des victimes de l'agent orange/dioxine (VAVA) et le Conseil japonais contre les bombes atomiques et à hydrogène (Gensuikyo) ont signé un mémorandum d'accord sur la coopération bilatérale, mercredi 20 novembre à Hanoï.

>>Exposition "Agent orange - Conscience et justice" à Gia Lai
>>Agent orange: un groupe de vétérans sud-coréens demande justice
 

Une victime vietnamienne de l'agent orange. Photo : VNA/CVN


Cette signature du document marque le 75e anniversaire des bombardements atomiques au Japon (1945-2020) et le 60e anniversaire de la catastrophe de la dioxine au Vietnam (1961-2021).

Dans le cadre du mémorandum d'accord, les deux parties se soutiendront mutuellement dans des activités visant à sensibiliser le monde aux pertes et aux conséquences des bombes atomiques et de l'agent orange/dioxine.

Ils demanderont également à tous les pays de participer et de respecter le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, ainsi que les Conventions sur les armes biologiques et chimiques ; et œuvrer à l'abolition de ces armes et à l'assistance aux victimes.

En outre, les parties travailleront en vue de la Conférence d'examen du Traité de non-prolifération nucléaire de 2020 et marqueront le 75e anniversaire du bombardement atomique au Japon. Ils uniront leurs efforts pour recueillir des signatures en réponse à l'appel des victimes de la bombe atomique (Hibakusha) sur le désarmement nucléaire.

Lors de la cérémonie de signature, le président du Comité central de la VAVA, Nguyên Van Rinh, a déclaré que les peuples vietnamien et japonais subissaient des dommages considérables causés par la guerre et les armes de destruction massive (ADM).

Les pays se sont entraidés pour surmonter les conséquences, a-t-il ajouté, exprimant sa gratitude envers le gouvernement japonais, l’ambassade du pays au Vietnam et des organisations et particuliers du Vietnam au fil des années.

Pour sa part, le directeur du représentant de Gensuikyo, Hiroshi Taka, a exprimé l’espoir que le Japon et le Vietnam pourraient travailler ensemble pour construire un monde de paix sans bombes atomiques ni armes de destruction massive.

À cette occasion, Gensuikyo a aidé les victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine par l’intermédiaire de la VAVA.

Selon l'Association des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine, de 1961 à 1971, environ 80 millions de litres de produits chimiques toxiques ont été déversés par les GI's dans le Centre et le Sud du Vietnam, dont près de 400 kg de dioxine. Le pays compte actuellement environ 4,8 millions de personnes qui ont été exposées à la dioxine, dont 3 millions en sont victimes à des degrés divers.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.