12/11/2020 10:49
Il y a deux ans, l’histoire de la petite Hai An, 7 ans, qui avait décidé d’offrir ses deux cornées à deux malvoyants, après sa mort, avait ému tout le pays. Si depuis cette date, de nombreux Vietnamiens ont décidé de devenir donneur de cornée, leur nombre reste cependant très faible par rapport à la demande. Pour palier cette situation, l’Association de patronage des malades démunis de Hô Chi Minh-ville multiplie les initiatives.
>>Pour augmenter le revenu des malvoyants au Vietnam
>>Affection des enseignants destinée aux élèves malvoyants

Un examen post-opératoire après une greffe de cornée. 
Photo : VOV /CVN

Né dans une famille pauvre, dans la province d’An Giang (Sud), Pham Van Cuong, 33 ans, a perdu l’usage de son œil droit lors d’un accident alors qu’il n’avait que 4 ans. Membre de l’Association municipale de patronage des malades démunis, il a bénéficié d’une greffe de cornée d’un donneur décédé d’un cancer, greffe qui a été réalisée gratuitement par l’hôpital Nguyên Trai. Il se rétablit doucement de son opération et devrait pouvoir recouvrer la vue d’ici à un mois.

Il nous confie : ''Je suis très heureux. Auparavant, je ne voyais rien car mon œil valide était atteint de kératocône, une maladie dégénérative de l’œil qui se traduit par une perte de la sphéricité de la cornée qui prend alors la forme d'un cône. Je me rétablis doucement. Je suis heureux car il me sera plus facile désormais de trouver un travail comme maçon''.

Nguyên Van Tu, 47 ans a également perdu l’usage d’un œil lors d’un accident. Chauffeur de taxi-moto, il a également bénéficié d’une greffe de cornée gratuite dans le cadre de l’opération lancée par l’Association de patronage des malades démunis de la mégapole du Sud.

''Grâce à la greffe, j’ai pu continuer d’exercer mon métier de chauffeur de taxi-moto. J’aide aussi mon épouse qui vend des plats cuisinés sur le trottoir. Je tiens à remercier très chaleureusement mon donneur''.

L’Association de patronage des malades démunis de Hô Chi Minh-ville reçoit, chaque année, quelque 2.000 demandes de greffe gratuites de cornée. Si le nombre de donneurs a considérablement augmenté ces dernières années, le nombre de demandeurs est également en constante augmentation.

Trân Thành Long, chef de ladite association : ''Les médecins qui s’engagent dans notre programme travaillent tous gratuitement. Parfois, ils règlent même les frais de transport de certains de leurs patients en difficulté. Notre association rend visite régulièrement aux patients après leur greffe. Nous espérons que notre programme sera soutenu par un plus grand nombre de bienfaiteurs ''.

Au cours des 10 dernières années, 49 patients ont bénéficié d’une greffe de cornée réalisée par la faculté d’ophtalmologie de l’hôpital Nguyên Trai de Hô Chi Minh-ville sur 25 donneurs décédés. L’hôpital privilégie les patients ayant les deux cornées endommagées et les jeunes travailleurs ayant des proches dépendants.

''Le taux de donneurs au Vietnam reste encore faible mais on espère qu’il augmentera.  Le don de cornée est un geste généreux qui permet d’aider les malvoyants, notamment les plus jeunes et ceux qui doivent nourrir leur familles''.
Une personne en état de mort cérébrale peut, en donnant tous ses organes, sauver la vie de huit personnes.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".