01/07/2020 19:55
Le 30 juin dans la mégapole du Sud, le ministère de l'Industrie et du Commerce préside, en collaboration avec celui de l'Agriculture et du Développement rural et le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, la conférence intitulée "Aider les entreprises de production agricole, forestière et aquatique à exporter sur le marché de l'UE, mettant effectivement en œuvre l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'UE (EVFTA)".
>>L’EVFTA va donner un nouvel élan aux entreprises
>>EVFTA : le secteur agricole en est-il vraiment le grand gagnant ?

La conférence consacrée à l'aide aux entreprises de production agricole, forestière et aquatique dans l'exportation vers l'UE a eu lieu le 30 juin à Hô Chi Minh-Ville. 
Photo : Trung Khanh/CVN

L'événement a attiré la participation de plus de 300 délégués, y compris des représentants d'organismes gouvernementaux et de ministères, des dirigeants des comités populaires, des Services de l'industrie et du commerce, des Services de l'agriculture et du développement rural des provinces / villes dans la région du Sud; des associations et entreprises opérant dans le domaine des exportations agricoles, forestières et halieutiques.

Opportunités de croissance des exportations

S'exprimant à l'ouverture de la conférence, le ministre de l'Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a déclaré que ces dernières années, le rôle et les résultats de l'intégration économique internationale se sont manifestés de manière globale dans les domaines de la vie économique, y compris l'agriculture et le développement rural. Le Vietnam est le premier pays en développement de la région Asie-Pacifique à avoir conclu un accord de libre-échange avec l'UE. Cela confirme et renforce l'importante position géographique et politique du Vietnam dans la région, ainsi que sur la scène internationale.

L'UE27 est le deuxième plus grand marché d'importation au monde, représentant 14,9% du total des importations mondiales. Bien qu'il s'agisse du deuxième plus grand marché d'exportation de notre pays, nous ne représentons qu'environ 2% des importations totales de l'UE. "Par conséquent, nous avons la possibilité d'augmenter les exportations, en particulier pour les produits agricoles, forestiers et aquatiques", a souligné le ministre Trân Tuân Anh.

Le 12 février 2020, le Parlement européen (PE) a voté l'approbation de l'EVFTA avec un vote de 63,35%. Le 30 mars 2020, le Conseil européen a également approuvé l'accord EVFTA et envoyé une note pour informer le Vietnam le 24 avril 2020 que l'UE a achevé sa procédure juridique finale conformément au processus de l’approbation interne.

Du côté vietnamien, l'accord EVFTA a été ratifié par l'Assemblée nationale lors de sa réunion du matin du 8 juin 2020 avec un taux de 100% des délégués présents. L'accord entrera en vigueur le 1er août 2020.

L'importation de produits agricoles représente actuellement environ 8,4% des importations totales de l'UE. 
Photo : VNA/CVN

Avec l'EVFTA, après sa signature et son entrée en vigueur, les produits agricoles, forestiers et halieutiques du Vietnam pourront accéder à un marché potentiel avec une population de plus de 500 millions d'habitants et un PIB de 15000 milliards d’USD. L'importation de produits agricoles représente actuellement environ 8,4% des importations totales de l'UE. Ainsi, nous avons encore de la place pour accroître les exportations de produits agricoles, forestiers et aquatiques afin de répondre aux énormes besoins de consommation de ce marché.

Dans la région de l'ASEAN, le Vietnam est le plus grand exportateur de marchandises vers l'UE et bénéficiera de plus d'avantages de l'EVFTA par rapport aux autres accords commerciaux participants. L'UE et le Vietnam sont des marchés complémentaires et se renforcent mutuellement, cet avantage est donc particulièrement significatif lorsque l'UE est aujourd'hui l'un de nos deux plus grands marchés d'exportation.

Le plus haut niveau d'engagement

Selon des représentants du Département de la politique commerciale multilatérale et du Département des importations et des exportations (ministère de l'Industrie et du Commerce), l'accord EVFTA a le plus haut niveau d'engagement qu'un partenaire au Vietnam parmi tous les ALE qui ont été signés (99% des lignes tarifaires d'importation entre les deux parties sont abolies dans les 7 à 10 ans), en particulier pour certains produits agricoles dont nous possédons de forts avantages en termes de production et d'exportation tels que le riz, les fruits de mer, le café, les légumes, le cacao et l’huile de palme... La signature et la mise en œuvre de l'EVFTA offrent non seulement des opportunités de croissance des exportations mais aident également le secteur agricole de notre pays à accélérer sa restructuration en profondeur, améliorer la compétitivité grâce à la qualité des produits, la traçabilité, l'emballage... contribuant à intégrer plus profondément les produits agricoles, forestiers halieutiques du Vietnam dans les chaînes d'approvisionnement mondiales.

Cette conférence est également un lieu où les ministères, les localités, les associations industrielles et les entreprises discutent et identifient le contexte, les difficultés et les défis, ainsi que les potentiels et les exigences du marché de l'UE afin de prendre des mesures pour éliminer les difficultés et les obstacles, restructurer et réorganiser la production au service de l'exportation, en vue de pénétrer et de développer des exportations stables vers ce marché.

Transformation de crevettes pour l'exportation.
Photo : VNA/CVN

Un grand "terrain de jeu" avec de nouveaux défis

Selon le ministre de l'Industrie et du Commerce, outre les opportunités et les potentiels de l'accord EVFTA mentionnés ci-dessus, dans un avenir proche, les exportations vietnamiennes de produits agricoles, forestiers et halieutiques vers le marché de l'UE entreront dans un grand "terrain de jeu". Cependant, les obstacles techniques aux produits agricoles et forestiers et aux fruits de mer importés de l'UE sont très serrés, notamment en termes de quarantaine animale et végétale, contrôle qualité, sécurité alimentaire et hygiène, de régulations contre l'exploitation illégale...

Par conséquent, afin de développer les exportations de manière durable, le secteur agricole vietnamien doit réorganiser sa production pour garantir des produits de haute qualité et à forte valeur ajoutée ainsi que pour améliorer la gestion, superviser les étapes allant de la production à la transformation, le stockage après récolte, la traçabilité et la sécurité alimentaire.

Le ministre Trân Tuân Anh a suggéré que dans les temps à venir, les agences concernées ainsi que les localités continueront de se coordonner pour diffuser les mécanismes et politiques du gouvernement et des ministères liés aux exportations des produits agricoles, forestiers et halieutiques vers le marché de l'UE. Dans le même temps, ces unités fourniront également rapidement des orientations et des réponses sur les réglementations et normes de l'UE en matière de qualité et de sécurité des produits aux localités, aux associations professionnelles et aux entreprises d'exportation pour qu’ils aient des plans d'affaires appropriés, répondant aux exigences du marché, améliorant ainsi l'efficacité des exportations.
 
Trung Khánh/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

À la découverte des pagodes khmères du Sud-Ouest En visitant le Sud-Ouest du Vietnam, les visiteurs ne devraient pas manquer cinq pagodes khmères à la beauté ancienne et l’architecture unique.