31/10/2017 19:32
Lundi après-midi 30 octobre à Hanoï s'est tenue la conférence-bilan du projet de réhabilitation fonctionnelle dans la communauté pour les victimes des produits chimiques utilisés par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam.
>>La KOICA aide le Vietnam à régler les conséquences de la guerre
>>Tiên Giang : un projet d'intégration sociale profite aux enfants handicapés
>>Environ 5.000 personnes marchent pour les victimes de l’agent orange et les handicapés

Aujourd'hui, 4,8 millions de Vietnamiens souffrent de pathologies liées à l’agent orange/dioxine.
Photo : Xuân Triêu/VNA/CVN

L’assistance a aussi abordé la mise en œuvre de la directive du secrétariat du Parti communiste du Vietnam sur le règlement des conséquences causées par ces produits chimiques, pour la période 2017-2020.

Le vice-ministre de la Santé, Nguyên Viêt Tiên, a affirmé la nécessité de multiplier le modèle de dépistage précoce des handicaps chez les enfants de moins de six ans et d’appliquer le programme de réhabilitation fonctionnelle dans la communauté.

Selon une récente étude, chaque année, un nouveau-né vietnamien sur mille présente des handicaps relatifs à la dioxine. On recense à ce jour 4,8 millions de Vietnamiens souffrant de pathologies liées à l’agent orange/dioxine. Des milliers de personnes en meurent et les autres vivent dans des conditions très difficiles.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’agriculture bio, une tendance inéluctable au Vietnam

Environ 94 millions de touristes dont 16 à 17 millions d’étrangers visés cette année Cette année, le secteur du tourisme vietnamien se fixe l’objectif d’accueillir 94 millions de voyageurs, dont 16 à 17 millions d’étrangers, et de réaliser un chiffre d’affaires de près de 30 milliards de dollars.