15/07/2017 22:39
La province de Binh Phuoc (Sud)​ souhaite développer l'agriculture high-tech en s'inspirant des expériences du Japon, a fait savoir le 14 juillet le secrétaire du Comité provincial du Parti, Nguyên Van Loi.

>>High-tech : D-Agrotech 2017, une expo consacrée aux produits agricoles bio
>>Binh Phuoc appelle l’investissement singapourien
>>Binh Phuoc : raccordement de la centrale hydroélectrique de Thac Mo élargie au réseau national

 

Binh Phuoc souhaite acquérir des expériences japonaises en matière de développement de l’agriculture intelligente.

Photo : VNA/CVN


Le secrétaire du Comité provincial du Parti de Binh Phuoc, Nguyên Van Loi, qui a travaillé avec le Centre de formation en langue japonaise (JVPF-Murayama) affilié à Hô Chi Minh-Ville, a proposé à cet établissement de servir ​de passerelle ​entre Binh Phuoc ​et les entreprises japonaises. Le but est de favoriser la formation des ressources humaines et le partage d’expériences en matière de développement de l’agriculture intelligente. 

Le directeur ​du JVPF-Murayama affilié à Hô Chi Minh-Ville, Vu Quang Luân, a estimé que la province a réuni les conditions​ agraires suffisantes pour créer une agriculture high-tech, mais elle devrait envoyer des étudiants au Japon pour suivre des formations spécialisées. ​De même, les agriculteurs japonais pourraient se rendre ​à Binh Phuoc pour partager leur savoir-faire. 

Selon Vu Quang Luân, la stratégie de son centre ​consiste à renforcer la coopération dans la formation ainsi que la connectivité dans l’écoulement des produits ​agricoles. 

Pour l’heure, Binh Phuoc a ​aménagé une zone agricole ​high-tech de plus de 1.000 hectares dans les districts de Lôc Ninh, Hon Quan et le chef-lieu de Dông Xoai, dans le but d’attirer les investisseurs étrangers ​mais aussi domestiques. 

JVPF-Murayama est un centre de formation en langue japonaise soutenu par le Conseil de promotion de la paix et de l’amitié entre le Japon et le Vietnam (JVPF). L’ancien Premier ministre japonais Tomiichi Murayama en est le président.

 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Kiêu Ky, village des feuilles d’or et d’argent

Améliorer les services touristiques dans les villages de métier Le tourisme communautaire est un atout et apporte de nombreux intérêts aux habitants locaux. Baptisée "La terre aux cent métiers", Hanoï possède un grand potentiel pour le développement du tourisme. La création des organisations professionnelles dans les villages de métier est une des solutions pour maintenir le développement durable de ce secteur.