27/10/2017 18:22
Dans son journal du 25 octobre, la chaîne de télévision française Franceinfo a publié un reportage sur les conséquences de l’agent orange utilisé par l’armée américaine durant la guerre du Vietnam.

>>Opération d’information sur les séquelles de l'agent orange au Vietnam
>>Soutenez le combat de Trân Tô Nga !
>>Sortie de l’autobiographie de Trân Tô Nga, une victime de l'agent orange/dioxine

 

On y apprend qu’à l’époque, l'aviation américaine a déversé 80 millions de litres de défoliant sur les forêts du pays. Son usage répondait à un double objectif : détruire le couvert végétal pouvant servir d'abri et affamer l'adversaire en détruisant ses récoltes, en stérilisant les sols. L'agent orange - l'herbicide le plus utilisé - contient de la dioxine, une famille de molécules persistantes et cancérigènes.

En France, Trân Tô Nga, Française d’origine vietnamienne, elle-même victime de ce produit toxique, intente un procès contre 26 fabricants en 2016. «La dioxine se transmet de génération en génération», déplore-t-elle.

L'Association vietnamienne des victimes de l'agent orange a aussi déposé un recours contre Monsanto, l’un des fabricants de cet herbicide, pour crime contre l'humanité et crime de guerre, sans succès. Plus de 4,5 millions de Vietnamiens et 270.000 vétérans américains ont été exposés à ce produit chimique toxique.


VOV/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le "bain de feu" des Dao rouges pour accueillir le Nouvel An lunaire

Ouverture de la fête de la Mère Âu Co à Phu Tho La fête en commémoration de la Mère des Vietnamiens Âu Co a été officiellement inaugurée le 22 février (soit le 7e jour du 1er mois lunaire) au Temple qui lui est dédié dans la commune de Hiên Luong, district de Ha Hoa, province de Phu Tho (Nord).