13/05/2021 18:25
La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a déclaré qu'elle était très désolée devant la décision du tribunal français à propos du procès de l'agent orange, intenté par Trân Tô Nga, lors du point presse périodique du ministère, tenu en ligne jeudi 13 mai.
>>La VAVA publie une déclaration sur le procès de Trân Tô Nga
>>Le PC allemand soutient les victimes de l'agent orange/dioxine du Vietnam
>>Le Cabinet Bourdon & Associés confirme soutenir toujours Trân Tô Nga
>>Agent orange : Trân Tô Nga va poursuivre son combat
>>Des médias allemands couvrent le combat judiciaire de Trân Tô Nga

Une victime vietnamienne de l'agent orange.
Photo : VNA/CVN

Parlant de la réaction du Vietnam face à cette affaire, la porte-parole Lê Thi Thu Hang a déclaré que le pays avait subi de lourdes conséquences de la guerre, avec notamment les effets graves et à long terme de l'agent orange.

''Nous soutenons le fait que les victimes de l'agent orange exigent la responsabilité des firmes chimiques et des producteurs commerciaux de dioxine des États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Nous pensons que ces entreprises doivent être responsables dans le règlement des conséquences causées par l'agent orange au Vietnam'', a déclaré la porte-parole Lê Thi Thu Hang.

Selon la porte-parole, ces dernières années, l'ambassade du Vietnam en France a toujours gardé contact, échangé et encouragé Mme Nga et est prête à apporter un soutien approprié. 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

À la découverte de la mangrove de Dông Rui Grâce aux efforts conjugués des autorités et des populations locales, Dông Rui est aujourd’hui la plus belle et la plus vieille mangrove primitive du Nord du Vietnam. Située dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, elle est le meilleur rempart contre l’érosion marine et une extraordinaire source de vie pour les habitants.