13/05/2021 18:25
La porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Lê Thi Thu Hang, a déclaré qu'elle était très désolée devant la décision du tribunal français à propos du procès de l'agent orange, intenté par Trân Tô Nga, lors du point presse périodique du ministère, tenu en ligne jeudi 13 mai.
>>La VAVA publie une déclaration sur le procès de Trân Tô Nga
>>Le PC allemand soutient les victimes de l'agent orange/dioxine du Vietnam
>>Le Cabinet Bourdon & Associés confirme soutenir toujours Trân Tô Nga
>>Agent orange : Trân Tô Nga va poursuivre son combat
>>Des médias allemands couvrent le combat judiciaire de Trân Tô Nga

Une victime vietnamienne de l'agent orange.
Photo : VNA/CVN

Parlant de la réaction du Vietnam face à cette affaire, la porte-parole Lê Thi Thu Hang a déclaré que le pays avait subi de lourdes conséquences de la guerre, avec notamment les effets graves et à long terme de l'agent orange.

''Nous soutenons le fait que les victimes de l'agent orange exigent la responsabilité des firmes chimiques et des producteurs commerciaux de dioxine des États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Nous pensons que ces entreprises doivent être responsables dans le règlement des conséquences causées par l'agent orange au Vietnam'', a déclaré la porte-parole Lê Thi Thu Hang.

Selon la porte-parole, ces dernières années, l'ambassade du Vietnam en France a toujours gardé contact, échangé et encouragé Mme Nga et est prête à apporter un soutien approprié. 
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le tourisme de Hanoï s’efforce de surmonter les difficultés L’apparition de la quatrième vague d'infections par le coronavirus a gravement touché le tourisme. Les agences de voyage de Hanoï ont consenti de gros efforts afin de minimiser les dégâts ainsi que de préparer des scénarios de relance.