29/06/2021 21:02
>>Décès de Kaunda : l'Afrique du Sud décrète dix jours de deuil national
>>En Afrique du Sud, un train pour soigner les plus pauvres

La Cour constitutionnelle sud-africaine a condamné, mardi 29 juin, l'ancien président Jacob Zuma à 15 mois de prison pour outrage à la justice après son refus de comparaître devant une commission anti-corruption, lui ordonnant de se rendre dans "les 5 jours". Saisie par une commission anti-corruption, la plus haute juridiction a rendu ce verdict à " la majorité des ses membres", a précisé la juge Sisi Khampepe. "La Cour constitutionnelle n'a pas d'autre choix que de conclure que M.Zuma est coupable d'outrage à la justice", a déclaré la magistrate avant l'énoncé de la sentence. "Ce genre de réticence et de défi est illégal et sera puni", a déclaré Mme Khampepe. "Je n'ai pas d'autre choix que d'emprisonner M. Zuma, dans l'espoir que cela envoie un message sans équivoque ( ...) l'État de droitet l'administration de la justice prévalent". Depuis la création en 2018 de la commission chargée d'enquêter sur la corruption généralisée pendant ses neuf années au pouvoir, M. Zuma, a évité d'avoir à s'expliquer, empilant les recours ou faisant valoir son droit au silence.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.