24/04/2020 12:16
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé jeudi 23 avril un "assouplissement" très progressif, à compter du 1er mai, du confinement très strict imposé depuis le 27 mars pour combattre la pandémie de nouveau coronavirus.
>>COVID-19 : 1.080 morts et 21.317 cas confirmés sur le continent africain
>>La pandémie galope en Afrique mais peut encore être contenue

Pulvérisation de désinfectant à Mamelodi East en Afrique du Sud.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Alors qu'un confinement national est probablement le moyen le plus efficace, il ne peut être prolongé indéfiniment", a estimé le chef de l'État lors d'une allocution télévisée. "Les habitants ont besoin de manger, de gagner leur vie, les entreprises ont besoin de produire et de vendre, elles ont besoin de générer des revenus et de garder leurs employés", a-t-il expliqué.

"Nous avons donc décidé qu'au-delà du 30 avril, nous devrons commencer une reprise graduelle et par phases de l'activité économique", a-t-il annoncé, insistant sur une "approche prudente de l'assouplissement des restrictions du confinement actuellement en vigueur".

L'Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, compte 3.953 cas confirmés de COVID-19, dont 75 décès. Au cours des dernières 24 heures, le pays a enregistré sa plus forte hausse du nombre de patients (+318) depuis le début de la pandémie.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Post-COVID-19 : le delta du Mékong redynamise le tourisme L’Association du tourisme du delta du Mékong a lancé récemment à Cân Tho un programme promotionnel afin de relancer le secteur touristique local, sévèrement frappé par la pandémie de coronavirus.