21/02/2020 15:23
Une réduction des combats devant durer une semaine, prévue entre talibans, Américains et forces de sécurité afghanes, démarrera samedi 22 février, a déclaré vendredi 21 février un responsable du gouvernement afghan, après des semaines de négociations.
>>Le chef de l'ONU salue la résilience et le courage des réfugiés afghans au Pakistan
>>Afghanistan : au moins cinq morts dans un attentat suicide à Kaboul

Des forces de sécurité afghanes sur les lieux d'un attentat suicide, le 11 février à Kaboul.
Photo : AFP/VNA/CVN

"La réduction des violences démarrera le 22 février et elle durera une semaine", a annoncé Javed Faisal, le directeur du Conseil national de la sécurité d'Afghanistan.

Ce ralentissement des combats, s'il est effectif, devrait ouvrir la porte à la signature d'un accord entre Washington et talibans sur un retrait des troupes américaines d'Afghanistan en échange de garanties sécuritaires des insurgés.

Un tel accord est imminent, avait également assuré mardi 18 février un cadre taliban basé au Pakistan. "Tous les détails ont été finalisés et le conseil dirigeant (des talibans) a donné son aval à l'équipe des négociateurs talibans", avait-il déclaré.

Dans une tribune au quotidien américain New York Times, il s'est également montré rassurant quant à la volonté des insurgés d'empêcher des groupes extrémistes de trouver refuge en Afghanistan pour frapper ailleurs, une autre clause du futur accord de paix.

Lundi, l'envoyé américain Zalmay Khalilzad, qui représente Washington depuis plus d'un an aux pourparlers entre les deux parties, s'était toutefois dit "prudemment optimiste" quant aux progrès réalisés en vue d'un éventuel accord.

Les États-Unis ont obtenu "des engagements de la part des talibans sur les questions de sécurité", avait-il indiqué à Islamabad.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).