31/07/2018 20:06
Un bus de passagers a sauté sur une mine mardi 31 juillet dans l'Ouest de l'Afghanistan, faisant au moins 8 morts et 40 blessés, pour la plupart des femmes et des enfants, a-t-on appris auprès de responsables locaux.
>>Afghanistan: attaque contre une école de sages-femmes dans l'Est
>>Attentat contre Dostum à Kaboul: 23 morts et 107 blessés

La police afghane à Farah, le 19 mai. 
Photo: AFP/VNA/CVN

"C'était une mine posée par les talibans pour frapper les forces de sécurité. Mais elle a touché un bus de passagers", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de la province de Farah, Muhibullah Muhib.

Selon le porte-parole du gouverneur Naser Mehri, qui a confirmé le bilan, la mine a explosé vers 4h30 (00h00 GMT). "Le bus effectuait la liaison Herat-Kaboul quand il a sauté sur une mine dissimulée sur la route dans le district de Bal Baluk à Farah".

"Une douzaine de blessés, des femmes et des enfants surtout, ont été acheminés à l'hôpital de Herat", a indiqué le médecin responsable, Ibrahim Mohammadi. "La plupart sont atteints à la tête et souffrent de fractures. Les autres ont été répartis dans les cliniques et établissements de Farah".

"Je voulais amener ma fille qui vient de se marier chez des parents à Kaboul. On roulait sur la route principale quand j'ai entendu un grand +Bang+" a rapporté Mohammad Zahir, 40 ans, blessé à la tête. "Je me suis réveillé à l'hôpital, je n'ai aucune nouvelle de ma fille".

Il semble que les passagers du bus aient été en grande majorité des chiites de la minorité hazara, régulièrement visés par les extrémistes sunnites, a noté un correspondant de l'AFP.

Les véhicules sont obligés d'emprunter le "ring", la route circulaire tracée autour de l'Afghanistan pour relier les grandes capitales provinciales entre elles et qui passe bien au sud d'un axe direct Herat-Kaboul.

Les talibans, qui bénéficient du soutien de l'Iran voisin, ont resserré leur étau sur la province occidentale, frontalière de l'Iran, et tenté une nouvelle fois au printemps de s'emparer de la capitale provinciale et d'un barrage. Ils ont été repoussés par une intervention des forces afghanes et américaines en mai.

En 2017, les insurgés ont essayé à trois reprises de s'emparer de la ville de Farah selon le réseau d'analystes Afghanistan Analysts Network.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.