05/06/2018 10:12
Au moins sept personnes ont été tuées et dix-huit blessées lundi 4 juin à Kaboul dans un attentat-suicide du groupe État islamique contre un rassemblement de religieux qui venaient de proclamer une fatwa contre le terrorisme moins d'une heure auparavant.
>>Afghanistan: attentat-suicide contre des chefs religieux à Kaboul
>>Afghanistan: un kamikaze tué, trois policiers blessés dans l'Helmand
>>Afghanistan: une explosion fait 3 morts et 11 blessés civils à Kandahar
>>Afghanistan: dix morts dans une attaque revendiquée par l'EI

Des policiers afghans montent la garde à proximité du site d'un attentat suicide à Kaboul lors d''un rassemblement de dignitaires religieux, le 4 juin 2018.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'assaillant, qui s'est présenté à pied, s'est fait exploser avant l'entrée de la tente où se tenait cette loya jirga ("grande assemblée" en langue pachtoue) de milliers d'oulémas venus des 34 provinces, tuant et blessant essentiellement des civils, selon la police. "Selon nos premières informations, sept personnes ont été tuées, dont un policier, et neuf blessées, dont deux policiers", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police de Kaboul Hashmat Stanikzai.

Le ministère de la Santé a de son côté décompté dix-huit blessés dans ses hôpitaux. "Les victimes sont principalement des habitants du quartier, mais il peut y avoir des invités de la conférence parmi elles", a également indiqué à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Najib Danish.

"Nous avions pris des mesures de sécurité, mais le kamikaze s'est présenté déguisé en invité, avant de se faire exploser", a-t-il relevé. Les religieux s'apprêtaient à quitter les lieux quand l'attentat s'est produit en fin de matinée dans l'ouest de la capitale afghane. La tente avait été dressée à l'entrée des jardins de l'École polytechnique, près de l'Université de Kaboul et derrière le complexe de l'Académie militaire.

L'opération a été revendiquée dans la soirée par l'EI via un communiqué de son organe de propagande. Les talibans avaient rapidement affirmé sur Twitter qu'ils "n'avaient rien à voir" avec l'attaque, selon les termes de leur porte-parole Zabihullah Mujahid. La branche locale du groupe État islamique, installée dans l'Est et le Nord du pays, s'est montrée très active ces derniers mois à Kaboul, devenue le lieu le plus dangereux du pays pour les civils.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Quang Ninh accueille le 15 millionième touriste étranger du Vietnam Le Vietnam devrait accueillir son 15 millionième visiteur étranger en 2018 à la ville de Ha Long, dans la province côtière de Quang Ninh (Nord), fin novembre ou début décembre.