24/02/2018 16:39
Au moins 18 soldats ont été tués dans une attaque par des talibans samedi 24 février d'une base militaire à Farah, dans l'Ouest de l'Afghanistan, quatrième attentat de la matinée contre des objectifs gouvernementaux afghans, a rapporté le ministère de la Défense.

>>Pakistan et Indonésie ensemble pour la paix en Afghanistan
>>Afghanistan : attaquée dans l'Est, l'ONG Save The Children suspend ses opérations
>>Afghanistan : quatre Américains tués dans l'attaque de l'Intercontinental de Kaboul

 

Des soldats arrivant sur le lieu de l'attaque revendiquée par l'EI à Kaboul le 18 décembre 2017. Photo : AFP/VNA/CVN 


"Un nombre important d'insurgés a attaqué la base de Bala Buluk (dans la province de) Farah. Malheureusement, nous avons perdu 18 soldats et deux autres ont été blessés", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de la Défense, le général Daulat Waziri, en annonçant l'envoi de renforts sur place.

Le vice-gouverneur de la province, Younus Rasooli, a confirmé l'attaque et annoncé l'envoi d'une commission d'enquête sur place.

Les talibans ont revendiqué l'opération sur leur compte Twitter, via leur porte-parole Zabiulla Mujahid qui fait mention de "vingt solats tués et deux enlevés".

Il s'agit de la quatrième attaque menée samedi 24 février contre des objectifs gouvernementaux après trois attentats-suicides qui ont visé le siège des renseignements afghans (NDS) à Kaboul et deux positions du NDS et de l'armée dans le Helmand (Sud), faisant au total au moins cinq morts et une vingtaine de blessés, selon un dernier bilan officiel.


À Kaboul, trois personnes sont mortes et cinq ont été blessées parmi les employés du NDS, selon un dernier bilan du ministère de l'Intérieur. Cet attentat n'a pas été revendiqué.

Dans le Helmand, deux attentats-suicides revendiqués par les talibans ont simultanément visé une base militaire et un poste de police faisant respectivement deux morts et sept blessés parmi les soldats ainsi que sept blessés dans l'enceinte du NDS.

Ces deux attaques ont été revendiquées sur Twitter par les talibans qui contrôlent dix des quatorze districts de cette province du Sud, laquelle assure près de la moitié de la production d'opium afghan.

AFP/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Les médias de masse étrangers font l’éloge du pont d’Or à Dà Nang Ces derniers jours, le pont d’Or (Câu Vàng en vietnamien), dans la zone touristique Bà Nà Hills de la ville de Dà Nang (Centre), est la référence la plus recherchée sur internet.