04/03/2019 14:01
Les forces loyales au gouvernement yéménite soutenu par l'Arabie saoudite ont affronté dimanche 3 mars des Houthis dans la ville portuaire yéménite de Hodeïda, au bord de la mer Rouge, a déclaré un officier de l'armée.
>>Yémen: accord sur un retrait des combattants de Hodeida (ONU)
>>Les batailles s'intensifient à la frontière entre le Yémen et l'Arabie saoudite

Des combattants des forces loyalistes yéménites dans la ville portuaire de Hodeida (Ouest), le 17 décembre 2018.
Photo: AFP/VNA/CVN 

"De violents affrontements ont éclaté entre les forces gouvernementales et les combattants Houthis dans les quartiers Est de Hodeïda", a déclaré sous couvert d'anonymat cet officier des troupes basées à Hodeïda.

Les forces gouvernementales ont capturé sept Houthis, et ont détruit un certain nombre de véhicules militaires lors des affrontements, a-t-il ajouté.

D'autres responsables du gouvernement yéménite ont déclaré que ces affrontements avaient été déclenchés par les bombardements sporadiques des Houthis contre les sites contrôlés par le gouvernement, et ce en dépit du cessez-le-feu négocié par les Nations unies à Hodeïda. Ces affrontements ont causé un certain nombre de pertes, ont-ils ajouté.

Cette escalade militaire survient après que les parties en conflit se sont mutuellement accusées à plusieurs reprises d'avoir enfreint l'accord de cessez-le-feu négocié par l'ONU.

Les parties en conflit au Yémen ont conclu un accord de paix à Stockholm en décembre dernier. Malgré des attaques sporadiques, le cessez-le-feu à Hodeïda a été en grande partie respecté depuis son entrée en vigueur le 18 décembre 2018. Les deux parties ne cessent cependant de différer le retrait de leurs troupes.

L'Arabie saoudite dirige une coalition militaire arabe qui est intervenue au Yémen en mars 2015 pour soutenir le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, que les Houthis ont contraint à l'exil après s'être emparés d'une grande partie du Nord du pays, dont Hodeïda et Sanaa, la capitale du Yémen.

La guerre civile, qui dure depuis quatre ans, a tué plus de 10.000 personnes, principalement des civils. Elle en a déplacé trois millions d'autres, et a poussé le pays au bord de la famine.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.