29/09/2018 15:29
La Bourse de Paris a terminé la semaine sur une note négative (-0,85%) vendredi 28 septembre, minée par l'annonce du déficit public italien qui a affecté les valeurs du secteur bancaire.

>>La Bourse de Paris patine, dans l'attente des conclusions de la Fed
>>La Bourse de Paris en petite hausse dans un marché calme

 

L'indice CAC 40 a perdu 46,92 points à 5.493,49 points.
Photo: AFP/VNA/CVN


L'indice CAC 40 a perdu 46,92 points à 5.493,49 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,6 milliards d'euros, repassant sous la barre des 5.500 points qu'il avait franchie mercredi 26 septembre pour la première fois depuis fin août. Jeudi 27 septembre, il avait fini en hausse de 0,50%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice est resté stable (-0,01%). Ses gains depuis le début de l'année s'élèvent à 3,41%.

La cote parisienne a démarré en légère baisse, puis s'est progressivement enfoncée dans le rouge, avant de se reprendre quelque peu en fin de séance.

"La décision du gouvernement italien de revoir à la hausse le déficit budgétaire, pour 2019 et les années à suivre, va à l'encontre de ce qui avait été négocié avec la BCE et Bruxelles lors du précédent gouvernement, créant à nouveau de l'incertitude pour quelques semaines", a analysé auprès de l'AFP Franklin Pichard, directeur général de Kiplink Finances.

"Par conséquent, vous avez une agitation et une émotion toute justifiée de la part des banques, puisque les banques européennes (...) sont très fortement détentrices de la dette italienne", a-t-il poursuivi.

Après d'âpres négociations, la coalition populiste au pouvoir en Italie s'est mise d'accord jeudi soir 27 septembre sur un déficit public à 2,4% du PIB pour les trois prochaines années.

"C'est de l'inquiétude mais pas de la panique", a encore commenté M. Pichard. Selon lui, "les marchés gardent la tête froide car le marché n'imagine pas qu'après quelques négociations on ne s'achemine pas vers une solution".

Dans ce contexte d'incertitude, "les indicateurs du jour n'ont pas été très regardés", a encore ajouté l'expert.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang