23/04/2020 18:44
Le Tribunal populaire de haut niveau de Hanoï a entamé jeudi 23 avril le procès en deuxième instance de quatre jours pour l'affaire impliquant l'achat par MobiFone Telecommunications Corporation de 95% des actions d'Audio Visual Global JSC (AVG).
>>Report du procès en deuxième instance de l’affaire d’achat par MobiFone de l’AVG
>>Affaire MobiFone-AVG : Nguyên Bac Son condamné à perpétuité
>>L’achat par Mobifone des parts d’AVG devant la justice

L'ancien ministre de l'Information et de la Communication, Nguyên Bac Son (droite), et ses complices lors du procès de deuxième instance, le 23 avril à Hanoï. Photo : Doan Tân/VNA/CVN

Neuf accusés font face au jury, dont Nguyên Bac Son (ancien ministre de l'Information et de la Communication), Lê Nam Trà (ancien président du conseil des membres de Mobifone), Hoàng Duy Quang (membre du personnel de la société de conseil et d'évaluation AMAX), Pham Thi Hoa Mai (ancien membre du conseil des membres de Mobifone) et cinq anciens directeurs généraux adjoints de MobiFone - Hô Tuân, Nguyên Manh Hung, Nguyên Bao Long, Nguyên Dang Nguyên et Pham Thi Phuong Anh.

Plus tôt, Nguyên Bac Son a demandé l’absence lors du procès pour des raisons de santé, mais sa demande a été rejetée par le tribunal.

Le procès était initialement prévu du 13 au 16 avril. Cependant, il a été suspendu en raison de la pandémie de COVID-19.

À la suite du tribunal de première instance qui s'est déroulé du 16 au 28 décembre 2019, 11 des 14 accusés ont interjeté appel, demandant la clémence et des réductions de peine.

Plus tard, l'ancien directeur général de MobiFone, Cao Duy Hai, et l'ancien directeur de la Société de conseil en investissement et d'évaluation AMAX, Vo Van Manh, ont retiré leurs demandes d'appel.

Trois accusés n'ont pas fait appel, à savoir Truong Minh Tuân, ancien ministre de l'Information et de la Communication ; Pham Dinh Trong, chef du Département de la gestion des entreprises du ministère de l’Information et de la Communication ; et Pham Nhât Vu, ancien président du conseil d'administration d'AVG.

Lors du tribunal de première instance, Truong Minh Tuân a été condamné à huit ans de prison pour "avoir reçu des pots-de-vin" et à six ans pour "avoir enfreint la réglementation sur la gestion et l'utilisation des capitaux d'investissement publics, entraînant de graves conséquences". Sa peine totale est de 14 ans de prison.

Pham Dinh Trong a été condamné à une peine de cinq ans pour "violation des réglementations sur la gestion et l'utilisation des capitaux d'investissement publics, entraînant de graves conséquences". Pendant ce temps, Pham Nhât Vu doit passer trois ans en prison pour "avoir donné des pots-de-vin".

Nguyên Bac Son a été condamné à la réclusion à perpétuité pour "avoir accepté des pots-de-vin" et à 16 ans de prison pour "avoir enfreint la réglementation sur la gestion et l'utilisation du capital d'investissement public", "entraînant de graves conséquences". La peine totale est l'emprisonnement à perpétuité.

Hô Tuân et Nguyên Manh Hung ont été condamnés chacun à deux ans et demi de prison pour "violation des règles de gestion et d'utilisation des capitaux d'investissement publics, entraînant de graves conséquences", selon le verdict du procès de première instance.

Selon le verdict du procès de première instance, en 2015, MobiFone, géré par le ministère de l'Information et de la Communication, a acheté 95% des actions d'AVG pour 8,9 billions de VND (375 millions d’USD), bien plus que leur valeur réelle. L'opération a causé une perte de plus de 6,59 trillions de VND (277 millions d’USD) à l'État.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).