07/05/2018 22:29
Le Tribunal populaire de haut niveau de Hanoï a commencé lundi 7 mai le procès en deuxième instance de l’affaire de "détournement de biens" et d'"actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences", survenue au sein du groupe PetroVietnam et de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC).

 >>Ancien président de PetroVietnam condamné à 18 ans de prison
>>Affaire de la PVP Land : Trinh Xuân Thanh condamné à la perpétuité
>>Affaire de la PVP Land : le parquet demande une sanction sévère


Avant l’ouverture du procès en deuxième instance, Trinh Xuân Thanh, ancien président du Conseil d’administration de PVC, a annulé la demande d'appel du verdit prononcé lors du procès en première instance. Trinh Hùng Cuong, un autre condamné de cette affaire a fait de même. Trinh Xuân Thanh a aussi demandé une absence en raison de problèmes de santé.

Pour rappel, le tribunal populaire de Hanoï avait ouvert le 8 janvier le jugement en première instance de Trinh Xuân Thanh et de ses complices, poursuivis pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences" et "détournement de biens" au sein du PVC.

Il s’est vu infliger une peine de 14 ans de prison pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’
État relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences", et une peine d’emprisonnement à vie pour "détournement de biens".  La peine résultant du cumul était la perpétuité.
 

Le procès en deuxième instance devrait durer de six à huit jours.
Photo: VNA/CVN


Le Tribunal populaire de Hanoï avait condamné l’ancien président du Conseil des membres du groupe PetroVietnam, Dinh La Thang, à 13 ans de prison pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences".

L’ancien directeur général de PetroVietnam, Phùng Dinh Thuc, avait écopé de  neuf ans de prison pour "actes volontaires contraires aux réglementations de l’État relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences".

Ouvert lors des premiers jours de 2018, le procès a attiré l'attention particulière de l’opinion publique du fait de la gravité des actes et du profil des accusés. À l’issue du jugement en première instance, 15 des 22 condamnés avaient interjeté appel du verdict prononcé lors du procès en première instance.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Coup de lifting pour le palais des glaces du parc Thông Nhât

Hanoï lance un site web touristique interactif Les visiteurs peuvent explorer les lieux célèbres de l’arrondissement de Hoàn Kiêm  grâce aux images panoramiques à 360 degrés et réserver des chambres d’hôtel et des tours ainsi qu’effectuer des achats en ligne.