26/10/2018 17:09
L’aéroport international de Long Thành, l’un des projets les plus ambitieux du gouvernement vietnamien, devrait être mis en service en 2025. Une fois terminé, il sera l’un des aéroports les plus modernes d’Asie du Sud-Est.
>>L’aéroport de Long Thành assurerait 85% des vols internationaux
>>Signature d'un contrat de consultation concernant l’aéroport de Long Thành

Design inspiré de la fleur de lotus de l’aéroport international de Long Thành.
Photo : MTC/CVN

Alors que Singapour s’enorgueillit de son fameux aéroport international de Changi; la Thaïlande tire d’énormes profits du sien baptisé Suvarnabhumi et la Malaisie, de Kuala Lumpur; le Vietnam n’est pour l’heure qu’un simple point d’escale pour les grandes compagnies aériennes européennes et nord-américaines. La raison: l’absence d’un aéroport international moderne digne de ce nom. Le gouvernement vietnamien a donc décidé de construire sur son territoire une nouvelle plateforme aéroportuaire en Asie du Sud-Est.

Le futur aéroport sera situé à une quarantaine de kilomètres à l’Est de Hô Chi Minh-ville et s’étendra sur six communes du district de Long Thành, rattaché à la province de Dông Nai. Il permettra de désengorger l’aéroport de Tân Son Nhât surchargé depuis des dizaines d’années.

"On estime que l’aéroport de Tân Son Nhât à Hô Chi Minh-ville devrait accueillir quelque 40 millions de passagers en 2025 et probablement 50 millions en 2030. Sa capacité actuelle ne permet pas d’absorber un trafic aussi important. Le projet de Long Thành répond donc à cette problématique et s’inscrit dans la stratégie nationale sur l’industrialisation et la modernisation du secteur de transport", dit Nguyên Nguyên Hùng, président de l’Association des aéroports du Vietnam.

Comme tous les aéroports modernes du monde, Long Thành devra répondre aux normes imposées par l’OACI – l’Organisation de l’aviation civile internationale. Le futur aéroport devrait pouvoir accueillir 100 millions de passagers et assurer quelque 5 millions de tonnes de fret aérien chaque année. Avec ses 5000 hectares, il sera le plus important complexe économique du pays.

Des bénéfices colossaux à l’économie nationale

"Ce projet devrait rapporter des bénéfices colossaux à l’économie nationale. Il s’inscrit parfaitement dans le parcours d’industrialisation et de modernisation de la province de Dông Nai et de toute la région économique du Sud. Environ 200.000 emplois devraient être créés principalement à destination des travailleurs locaux", indique Nguyên Nguyên Hùng.

Bénéficiant d’un emplacement géographique idéal au cœur de la région Sud-Est asiatique, Long Thành constituera une plateforme aéroportuaire idéale pour accueillir les vols reliant l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Océanie, en passant par le Moyent-Orient, l’Asie du Nord-Est ou l’Asie du Sud. Un programme de promotion sera lancé pour encourager les grandes alliances et les compagnies aériennes à y transiter.

"Long Thành sera un aéroport international de première ordre dans le pays. Il sera aussi performant que les fameux aéroports internationaux qu’on connaît", estime Lai Xuân Thanh, PDG de Vietnam Aviation Corporation.

Situé à 40 km de Hô Chi Minh-ville, le poumon économique du pays, à 30km de la ville industrielle de Biên Hoà, et à 70km de la station balnéaire de Vung Tàu, le futur aéroport de Long Thành sera un extraordinaire catalyseur économique pour la région et une immense porte ouverte sur le monde.

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.