24/07/2019 17:42
Récemment, l'Université de médecine et de pharmacie de Hô Chi Minh-Ville (UHMP-HCM) a effectué avec succès une opération chirurgicale sur une femme atteinte d'une dissection aortique aiguë dans sa 33e semaine de grossesse. Tout cela a été fait en urgence face à une maladie rare et difficile à traiter.
>>L’hôpital Nhân Dân 115 effectue sa première opération du cerveau à l'aide d'un robot
>>Première greffe de cornée et implantation de cristallin artificiel
>>Techniques chirurgicales laparoscopiques au Vietnam


L’équipe des médecins de l'UHMP-HCM a effectué avec succès une intervention chirurgicale pour un cas  de syndrome de Marfan. 

Le parturiente âgée de 33 ans et domiciliée dans le 7e arrondissement a été donc hospitalisée en urgence à l’UHMP-HCM. Les médecins lui ont diagnostiqué "une dissection aortique thoracique de type A", anévrisme de l'aorte - valve sévère de l'aorte aortique - syndrome de Marfan - 33 semaines de grossesse, 5 jours en croissance lente. Avant l’hospitalisation, cette patiente avait des symptômes de type dyspnée, avec de fréquents évanouissements. 

Après examens complémentaires, les médecins ont déclaré qu'il s'agissait d'un cas très difficile. La question pour l'équipe médicale était de choisir de sauver la mère et donc l'enfant. Pour cette future maman, l’opération était nécessaire pour éviter tous risques aggravants.

En termes d'obstétrique, le docteur Trân Nhât Thang, chef du Département d'obstétrique et de gynécologie, a estimé: "Il s'agit d'un cas où la grossesse se développe mal et trop lentement pouvant entraîner de graves conséquences pour le bébé. Mais compte tenu de l'état de la mère, si aucune césarienne n'est pratiquée, les complications de la dissection aortique peuvent mettre en danger la vie de la mère et ne seront pas sans danger pour le fœtus".

Après des discussions d’experts, les médecins ont décidé de commencer par une césarienne, puis une opération aortique pour la mère. "La césarienne comporte des dangers, car au cours de l'opération, son impact sur la mère sera majeur, la pression artérielle peut varier, l'aorte peut se briser pendant l'opération. Nous avons donc préparé nos équipes, dans le cas d'un vaisseau sanguin maternel rompu lors de la prise du bébé, l'opération chirurgicale de la mère serait effectuée immédiatement", a déclaré le Dr. Nguyên Hoang Dinh.

Le 29 juin 2019, l’équipe obstétrique et gynécologique a réalisé une césarienne pour cette parturiente dans la salle de chirurgie cardiaque avec un groupe de spécialistes en cardiologie pour effectuer une chirurgie cardiaque à tout moment. Heureusement, le processus de césarienne était bon, une petite fille pesée de 1,8kg est née en bonne santé.

Après la césarienne, la parturiente a passé une journée en réanimation. Le 1er juillet 2019, le professeur agrégé Nguyên Hoàng Dinh et l’équipe du centre cardiaque ont effectué une opération majeure pour cette mère afin de remplacer la racine aortique et poser un stent sur l’aorte. Cette opération a été menée remarquablement,  cette patiente et son bébé sont en bonne santé.

Le professeur agrégé Nguyen Hoàng Dinh a témoigné: "Les patients atteints d’une dilatation aortique due au syndrome de Marfan en étant en grossesse est un facteur de motivation, provoquant des complications, dont la déchirure des vaisseaux sanguins faibles. De nombreux cas de femmes enceintes ne souffrent pas du syndrome de Marfan avant d'être enceinte, mais pendant leur grossesse, l’aorte ne se détend pas et est touchée par une dissection aortique. Par conséquent, les femmes enceintes doivent faire preuve de vigilance face aux symptômes de douleur thoracique ou de douleur abdominale aiguë et soudaine".

Texte et photo: Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Le Vietnam et Taïwan cultivent leurs liens touristiques La 8e conférence sur la coopération touristique entre le Vietnam et Taïwan (Chine) s’est tenue vendredi 18 octobre dans la province méridionale de Bà Ria-Vung Tàu.