26/03/2018 17:56
La République de Corée a accepté de réduire de 30% ses exportations d'acier vers les États-Unis ainsi que la prorogation de taxes américaines sur les pick-up sud-coréens afin d'échapper au projet américain de taxes sur l'acier, a annoncé lundi 26 mars le gouvernement.

>>Acier et aluminium : nouvel entretien entre Justin Trudeau et Donald Trump
>>Trump impose des taxes sur l'acier et l'aluminium
>>Taxes américaines sur l’acier : Les sidérurgistes vietnamiens feraient appel à l’OMC

 

Sur l'acier, Séoul accepte un quota annuel d'exportations vers les États-Unis d'un volume de 2,68 millions de tonnes. Photo : AFP/VNA/CVN


Les deux parties sont parvenues à un accord "de principe" sur une révision de leur traité de libre-échange de 2012 à l'issue de plusieurs semaines de négociations, a affirmé lundi 26 mars le ministre sud-coréen du Commerce.

L'économie sud-coréenne est fortement dépendante du commerce extérieur et les États-Unis sont leur deuxième partenaire.

Selon la nouvelle mouture de l'accord de libre-échange américano-sud-coréen, Séoul va davantage ouvrir son marché automobile aux constructeurs américains, et accepte de prolonger de 20 ans, jusqu'à 2041, les taxes américaines de 25% sur les pick-up (véhicules à plateforme arrière) sud-coréens.

Sur l'acier, Séoul accepte un quota annuel d'exportations vers les États-Unis d'un volume de 2,68 millions de tonnes, soit 70% de la moyenne de ses exportations annuelles sur les trois dernières années.


AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Séjour de rêve au Mai Châu HideAway Resort En activité depuis quelques années, le Mai Châu HideAway Resort est une adresse de référence de par son cadre. C’est le seul complexe écologique situé au bord du lac Hoà Binh, province éponyme septentrionale.