18/07/2018 16:43
Des milliers de personnes pourront sortir des deux dernières localités assiégées de Syrie, encerclées depuis trois ans par des opposants, en échange de la libération de centaines de prisonniers détenus par le gouvernement, au terme d'un accord conclu mardi 17 juillet.
>>L'Armée syrienne reprend un village au Sud-Ouest (OSDH)
>>Syrie: 28 civils tués dans un raid sur un réduit jihadiste dans l'Est

Des Syriens déplacés par les combats dans le Sud de leur pays près de la ligne démarcation sur le Golan. Photo: AFP/VNA/CVN

Situées dans la province d'Idleb (Nord-Ouest), les villages de Foua et Kafraya, en majorité de confession chiite et acquis au gouvernement, sont assiégés par des opposants et le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Cham, ancienne branche d'Al-Qaïda en Syrie, qui contrôlent aujourd'hui une très grande majorité de la province.

L'accord "prévoit l'évacuation totale des habitants des deux villages vers le territoire sous contrôle du gouvernement dans la province proche d'Alep" (Nord), a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. "En échange, des centaines de détenus seront libérés des prisons du gouvernement".

Une source au sein de Hayat Tahrir al-Cham a confirmé l'accord, disant à l'AFP que plus de 100 bus allaient évacuer 6.900 personnes, civils et combattants. De l'autre côté, 1.500 détenus seront libérés.

Des médias d'État ont confirmé un accord sur l'évacuation de "milliers de personnes" de Foua et Kafraya. Mais aucune de ces sources n'a précisé de date pour ces évacuations.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.