04/05/2018 00:13
L'Iran ne restera pas dans l'accord nucléaire de 2015 si les États-Unis en sortent, a déclaré jeudi 3 mai un haut responsable iranien, devant la persistance de la menace du président américain Donald Trump de s'en retirer samedi 12 mai si l'accord en question ne sera pas "révisé" .
>>Nucléaire iranien: le coup d'éclat israélien se heurte à la résistance européenne
>>Israël dit avoir des preuves de la violation de l'accord nucléaire par l'Iran

Le président Hassan Rohani a récemment contesté la légitimité de tout nouvel accord.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Si les États-Unis se retirent de l'accord nucléaire, nous n'y resterons pas nous non plus", a dit Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide suprême pour les affaires internationales, cité par le site de la télévision d'État.

Le président Trump a donné aux Européens jusqu'au 12 mai pour trouver un nouveau texte qui remédierait aux prétendues "lacunes" de l'accord de 2015, faute de quoi les États-Unis s'en retireront.

L'accord sur le nucléaire iranien a été conclu en juillet 2015 à Vienne entre Téhéran et le Groupe 5+1 (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne), avant l'arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump.

Le président américain ne cesse, depuis son accession au pouvoir, de critiquer cet accord, le considérant comme un "désastre" pour les États-Unis. Jeudi 3 mai, un des responsable de la Maison-Blanche, cité par des médias locaux, a déclaré qu'il n'était pas exclu que le président américain prenne une décision prochainement qui s'apparenterait à une sorte de retrait "incomplet" de l'accord, sans préciser quelle forme pourrait prendre cette mesure.

La Russie, la Chine et l'Union européenne avaient appelé ces derniers jours aux respect total de cet accord et à sa "stricte application".
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.