07/06/2022 20:56
Les négociateurs des États membres et du Parlement européen ont trouvé un accord mardi 7 juin sur des règles communes pour garantir dans chaque pays un salaire minimum assurant "un niveau de vie décent" sans être nécessairement identique dans toute l'Union européenne (UE).
>>Aux États-Unis, les bas salaires grimpent, les inégalités demeurent
>>Le SMIC augmentera automatiquement de 2,65% le 1er mai

Les Vingt-Sept sont historiquement très divisés sur le sujet en raison de la diversité des systèmes nationaux de fixation des rémunérations.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le texte prévoit des règles contraignantes pour les 21 pays de l'UE déjà dotés d'un salaire minimum afin de favoriser son augmentation, en imposant une plus grande transparence sur la manière de le déterminer, mais il ne fixe pas de seuil minimum européen uniforme.

Il n'oblige pas à introduire un salaire minimum dans les six pays qui n'en disposent pas et où les niveaux de revenus sont déterminés par la négociation collective (Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie, Suède).

La Suède et le Danemark ont pourtant averti mardi 7 juin qu'ils s'opposeraient au texte. Cela ne devrait pas empêcher son adoption, à la majorité qualifiée des États, lors d'une prochaine réunion du Conseil.
APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Hô Chi Minh-Ville introduit la culture locale dans ses activités touristiques Ces derniers temps, Hô Chi Minh-Ville a introduit la culture locale dans ses activités touristiques et considère cela comme l'une des stratégies pour promouvoir le tourisme de la ville. De nombreux districts et arrondissements lancent constamment de nouveaux produits pour stimuler le marché du tourisme de la ville.