16/08/2017 00:22
Les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Russie ont connu un net rebond ces deux dernières années. Ce dynamisme s’explique principalement par l’entrée en vigueur le 5 octobre dernier de l’accord de libre-échange entre l’Union économique eurasiatique (UEEA) dont la Russie fait partie et le Vietnam.

 >>La Communauté économique de l’ASEAN et les opportunités pour les entreprises vietnamiennes
>>Le commerce avec la Russie et le Bélarus va bon train

 

Les produits textiles s'exportent bien en Russie.
Photo : Quôc Viêt/VNA/CVN


En 2016, la valeur des échanges commerciaux entre le Vietnam et la Russie s’élevait à 2,7 milliards de dollars, soit une hausse de 25% par rapport à 2015. Elle se chiffre à 1,7 milliard de dollars pour le seul semestre de 2017, soit une progression de 26,5% en glissement annuel.  Le Vietnam a donc réalisé un excédent commercial avec la Russiede 343,4 millions de dollars (95,7%).

Les exportations russes vers le Vietnam se concentrent principalement sur les produits aquatiques, les légumes et fruits, le café, le textile, les chaussures, les ordinateurs et leurs accessoires et le téléphone portable.

Ce dynamisme résulte essentiellement des retombées de l’accord de libre-échange Union économique eurasiatique-Vietnam qui prévoit la réduction ou l’exemption des frais de douane d’ici 10 ans sur près de 90% des marchandises.

Pour Duong Hoàng Minh, conseiller commercial de l’ambassade du Vietnam à Moscou, ce rebond s’explique aussi par le renforcement des relations politiques entre les deux pays.

«Les liens politiques étroits qu’entretiennent nos deux pays profitent significativement au commerce bilatéral. La fréquence des visites de haut rang a permis de dynamiser la coopération économique entre les deux pays. Le déplacement du président vietnamien Trân Dai Quang en Russie en juin dernier en est un bel exemple. De nombreux accords et d’importants contrats ont été signés entre les deux pays, ce qui laisse présager de belles performances pour les années à venir. On note aussi la recrudescence d’actions au service de la promotion commerciale entre les deux pays», a souligné Duong Hoàng Minh.

 

À ce jour, seules 25 entreprises vietnamiennes sont parvenues à exporter leurs produits aquatiques en Russie. Photo : Thê Anh/VNA/CVN


L’ambassade du Vietnam en Russie multiplie les actions pour favoriser le développement des relations commerciales entre les deux pays et promouvoir l’attractivité du Vietnam auprès des distributeurs russes.

Thân Duc Viêt, directeur général de la Compagnie générale par actions de confection N°10 , a expliqué : «Nous avons signé un contrat avec la société russe Handeson par lequel elle s’engage à acheter à ma société 100.000 chemises. Ce chiffre est relativement faible par rapport aux volumes commandés par les États-Unis ou l’Europe mais c’est déjà un bon départ pour le  marché russe. Nous allons bientôt nous rapprocher des entreprises vietnamiennes implantées en Russie pour augmenter le volume de nos exportations. Nous avons toujours bénéficié du soutien du Service commercial de l’ambassade du Vietnam et de l’appui  des Vietnamiens résidant en Russie».

Si le volume des échanges commerciaux entre le Vietnam et la Russie est en nette progression,  force est de constater qu’il reste néanmoins très en deçà du réel potentiel des deux pays.  Dang Hoàng Hai, directeur du Département en charge du marché européen du ministère de l’Industrie et du Commerce a estimé que certaines contraintes imposées par le marché russe freinent les exportations vietnamiennes. C’est le cas notamment des mesures sanitaires et phytosanitaires appliquées sur les produits aquatiques vietnamiens.

«À ce jour, seules 25 entreprises vietnamiennes sont parvenues à exporter leurs produits aquatiques en Russie. Un chiffre presque nul par rapport aux 500 entreprises vietnamiennes déjà présentes sur le marché européen. La coordination entre les organes de contrôle sur la qualité des produits des deux pays n’est pas encore efficace. La Russie n’applique toujours pas les  mesures sanitaires et phytosanitaires prévues dans l’accord de libre-échange Union économique eurasiatique- Vietnam. Nous espérons que les deux gouvernements vont se rapprocher pour parvenir à un accord sur les mesures sanitaires et phytosanitaires. Une fois que cette contrainte juridique sera levée, les exportations vietnamiennes en Russie seront dopées», a fait savoir Dang Hoàng Hai.

Hanoï et Moscou souhaitent porter la valeur de leurs échanges commerciaux à 10 milliards de dollars en 2020.

VOV/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Rough Guides suggère des destinations à Hô Chi Minh-Ville Rough Guides, l'un des guides de voyage les plus réputés au monde, vient de partager des expériences passionnantes vécues à Hô Chi Minh-Ville.