19/04/2019 09:20
"Je pense que les freins ont lâché". Les rescapés de l'accident de car qui a tué une trentaine de touristes allemands sont restés jeudi 18 avril dans l'incertitude sur les causes du drame survenu la veille sur l'île de Madère, plongeant le Portugal et l'Allemagne dans le deuil.
>>Madère: au moins 29 touristes allemands tués dans un accident de bus
>>Allemagne: au moins deux morts dans une collision entre deux trains

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas (2e à droite), son homologue portugais Augusto Santos Silva (3e à droite) et le vice-president du gouvenement régional de Madère Pedro Calado (droite), à Madère, le 18 avril.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'autocar, qui transportait une cinquantaine de touristes allant dîner mercredi soir 17 avril, a heurté un mur dans un virage avant de chuter d'une dizaine de mètres en contrebas de la route et de s'écraser sur une maison bâtie à flanc de colline dans le village de Caniço, entre la capitale régionale Funchal et Santa Cruz, plus à l'est.

"Quelques secondes" après avoir pris la route, "le car s'est mis à aller de plus en plus vite et a heurté un mur. Il était hors de contrôle et a volé", a témoigné en anglais un rescapé d'une soixantaine d'années à la télévision portugaise, qui n'a pas indiqué son nom.

Les pompiers près du car de touristes accidenté à Madère le 17 avril. 
Photo: AFP/VNA/CVN

"Je pense que les freins ont lâché. Je n'arrive pas à imaginer une autre raison", a ajouté cet Allemand, qui s'en est sorti avec une côte cassée.

Son épouse a raconté avoir survécu en se repliant sur elle-même alors que des passagers ont été "éjectés par les fenêtres".

Le dernier bilan fourni jeudi matin 18 avril par l'hôpital Nélio Mendonça de Funchal fait état de 29 morts : 17 femmes et 12 hommes âgés de 40 à 60 ans. Les autorités portugaises ont confirmé que toutes les victimes étaient allemandes.

Hommage de deux ministres

L'accident a par ailleurs fait 27 blessés, dont deux Portugais: le chauffeur du véhicule et une guide touristique.

Le parquet de Madère a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de l'accident. D'après les autorités régionales, le car roulait depuis cinq ans et avait été récemment inspecté.

"Ce tragique accident, dont il faut déterminer les causes, n'entame pas le prestige international de Madère en tant que destination touristique", a souligné le Premier ministre portugais Antonio Costa, dont le gouvernement a décrété trois jours de deuil national à partir de jeudi.

"C'est avec tristesse et consternation que je pense à nos compatriotes et à toutes les autres personnes touchées par le terrible accident de bus à Madère", a réagi pour sa part la chancelière allemande Angela Merkel.

Les images prises peu après l'accident montraient l'autocar blanc couché sur le côté, les vitres brisées et une partie de son toit écrasé. La carcasse du car a été enlevée jeudi à l'aube 18 avril.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas est arrivé à Madère jeudi en fin de journée, accompagné d'une équipe de médecins, de psychologues et de fonctionnaires consulaires.

"C'est un travail extrêmement difficile qui nous attend: rapatrier les blessés à la maison, identifier les victimes, informer les familles", a-t-il déclaré sur les lieux du drame au côté de son homologue portugais, Augusto Santos Silva, après y avoir déposé une couronne de fleurs en hommage aux victimes.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.