08/01/2017 17:13
La "route de la mort" a fait de nouvelles victimes : quatre ressortissants portugais ont été tués et une vingtaine blessés dans un accident de car tôt dimanche matin 8 janvier sur la RN 79 en Saône-et-Loire, un axe particulièrement dangereux du Centre de la France.
>>Douze tués sur "la route de la mort" lors une collision dans l'Allier
>>Le pic de froid à l'origine de nombreux accidents

Des secouristes sur le lieu de l'accident d'un autocar, près de Charolles (Saône-et-Loire), le 8 janvier 2017.
Photo : AFP/VNA/CVN

Outre les quatre personnes décédées, trois blessés se trouvent urgence vitale, a précisé à l'AFP la procureure de la République de Mâcon, Karine Malara, présente sur les lieux de l'accident.

Un précédent bilan faisait état de cinq morts mais une personne a pu être ranimée par les secours.

Cette sortie de route est vraisemblablement due au verglas qui rendait la chaussée extrêmement glissante. La Saône-et-Loire fait partie de l'un des sept départements encore placés en vigilance orange par Météo-France pour le verglas et la neige.

Trente-deux personnes se trouvaient dans ce bus d'une quarantaine de places qui transportait des ressortissants portugais se rendant en Suisse, a poursuivi Karine Malara, confirmant une information révélée par le média en ligne Creusot-Info.

L'accident est survenu vers 04h30 peu avant le viaduc de Charolles, entre Paray-le-Monial et Mâcon, quand le véhicule est tombé en contrebas de la nationale, un tronçon de la RCEA (Route Centre Europe et Atlantique qui traverse la France d'Est en Ouest) réputé très dangereux. 

Soixante-quinze pompiers ainsi que le SMUR ont été mobilisés et le préfet de Saône-et-Loire, Gilbert Payet, s'est également rendu sur place. 

Un poste médical avancé a été installé dans un bar PMU de Charolles. Plusieurs personnes se trouvaient en état de choc. Deux des blessés les plus graves ont été évacués à l'hôpital de Mâcon et un à l'hôpital de Paray-le-Monial. D'autres blessés, si leur état le nécessitait, devaient être répartis dans ces deux établissements et sans doute à l'hôpital de Roanne (Loire).

La circulation a été coupée à hauteur de l'accident jusqu'à dimanche 09h00, selon Bison futé. 

Une route accidentogène

Déjà, le 29 mars 2016, douze ressortissants portugais venant de Suisse avaient trouvé la mort dans la collision d'un fourgon transformé en minibus et un poids-lourd sur cette même route nationale, mais dans l'Allier. 

Très fréquentée, la RN 79 traverse l'Allier et la Saône-et-Loire, avec entre Moulins et Mâcon plusieurs tronçons à une fois une voie qui rendent les dépassements excessivement dangereux. Elle est surnommée "la route de la mort" en raison d'un grand nombre d'accidents. En août 2015, deux accidents avaient déjà fait quatre blessés graves au total à hauteur de Charolles et de nombreuses autres collisions ou sorties de route se sont soldées par des morts.

En février 2005, un carambolage impliquant deux poids lourds et trois voitures avait fait cinq morts à Beaubéry (Saône-et-Loire).

Cet axe fait l'objet de mesures de sécurisation depuis plusieurs années. En avril, outre les travaux de mise en deux fois deux voies prévus dans le département, le préfet de Saône-et-Loire avait annoncé pour 5,6 millions d'euros de travaux de réfection et de sécurisation supplémentaires.

L'installation de radars est aussi une priorité sur cet axe pour lutter contre la vitesse excessive, souvent mise en cause.

L'actuel pic de froid a provoqué de nombreux autres accidents de la route en France samedi 7 janvier, dont un mortel dans l'Aisne. Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a appelé "les automobilistes au respect absolu des règles de circulation et des consignes élémentaires de prudence". 
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.