24/02/2018 10:37
En 2018, le capital social de grandes sociétés étatiques sera ouvert aux investisseurs. L’objectif est de rattraper le retard pris dans l’actionnarisation des entreprises publiques en 2017 et le désengagement de l’État.
>>Restructuration : 245 entreprises publiques dans la liste 2018
>>Pour améliorer l’efficacité de l’actionnarisation des entreprises publiques
>>Actionnarisation de 33 entreprises publiques

L’an dernier, l’actionnarisation des entreprises publiques n’a pas atteint la moitié de l’objectif fixé, selon le ministère des Finances. Leur restructuration était encore trop lente. La plupart ne respectaient pas leurs feuilles de route et les délais fixés et plusieurs ne sont pas parvenues à céder leurs actions conformément au plan approuvé.

La raffinerie de Binh Son, dans la zone économique de Dung Quât, province de Quang Ngai (Centre). 
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

En 2017, le nombre d’entreprises actionnarisées n’a pas atteint la moitié de l’objectif fixé. Mais la valeur réelle du fonds étatique dans les entreprises transformées en compagnies en actions a sextuplé par rapport à celle réalisée en 2016, totalisant 213.700 milliards de dôngs. À rappeler que 45 entreprises étatiques se trouvaient dans le plan d’actionnarisation de 2017. Mais, fin décembre, seules 21 en avaient achevé leur plan.
 
Une lenteur qui pose problème

Afin que ce processus soit plus efficace, il faut préciser clairement l’objet de l’activité de chaque entreprise, déterminer les responsabilités des parties concernées, et professionnaliser les évaluations des biens. La lenteur dans l’élaboration de politiques et mécanismes de réorganisation, de gestion des activités des entreprises publiques, ainsi que la restructuration, l’actionnarisation et le désengagement de l’État, sont aussi à blâmer, selon le Comité de pilotage de la rénovation et du développement des entreprises.

D’après Dang Quyêt Tiên, directeur du Département des finances pour les entreprises (ministère des Finances), en 2017, seules 21 entreprises sur les 45 fixées ont fait l’objet d’une actionnarisation. “Il est ainsi nécessaire de modifier la Loi sur l’investissement des capitaux publics dans les entreprises”, a indiqué Dang Quyêt Tiên. Actuellement, le ministère des Finances prépare la modification de l’arrêté N°91 du 13 octobre 2015 du gouvernement sur l’investissement des capitaux publics dans les entreprises, ainsi que la gestion et l’emploi des capitaux et de l’actif des entreprises, afin d’accélérer ce processus.

Depuis 1992, pas moins de 4.500 entreprises publiques ont été actionnarisées. Cependant, ce processus est perfectible à plus d’un titre et la participation des actionnaires stratégiques reste encore modeste. La vente des actions ne parvient pas à l’objectif de réduire les fonds publics et d’attirer ceux du privé. Actuellement, l’actionnarisation concerne essentiellement les groupes et les compagnies générales puissantes en termes de fonds, de marché et de capacité de production. 

À la demande du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, en 2018, 64 entreprises sont appelées à devenir des sociétés par actions et 181 autres doivent procéder au retrait du fonds étatique. Au premier trimestre, quatre figures de proue seront ouvertes aux actionnaires privés : le Groupe d’industrie du caoutchouc du Vietnam (VRG), et trois sociétés relevant du Groupe de gaz et de pétrole du Vietnam (PVN), à savoir la SARL de raffinerie de Binh Son (BSR), la Compagnie générale de pétrole du Vietnam (PV Oil) et la Compagnie générale d’électricité gazo-pétrolière du Vietnam (PV Power). Le plan d’actionnarisation de VRG, adopté par le gouvernement, prévoit de vendre 4 milliards d’actions, au prix initial de 13.000 dôngs l’action.

Selon un rapport du Comité de pilotage du renouvellement et du développement des entreprises, le nombre de sociétés publiques a considérablement diminué ces 15 dernières années, passant de 5.655 en 2001 à 718 en octobre 2016. De 2011 à 2015, 591 ont été actionnarisées, soit 96,5% du plan. Ayant pour la plupart une activité bénéficiaire, l’évaluation des participations de l’État est passée de 810.000 à 1.234.000 milliards de dôngs. Néanmoins, le processus de restructuration et de réorganisation des entreprises publiques est plus lent que prévu, et la rentabilité de leur activité ne correspond pas aux ressources qu’elles détiennent. Seulement 8% du montant des ouvertures de capital au secteur privé a suscité l’intérêt des investisseurs.


Mettre les bouchées doubles d’ici 2020

Force est de constater que les capitaux de l’État sont encore majoritaires dans des entreprises de plusieurs branches et secteurs dans lesquels l’État ne doit pas détenir directement ou indirectement une participation majoritaire ou totale, notamment dans les groupes et compagnies générales. D’ici à 2020, le gouvernement est déterminé à achever la restructuration des entreprises publiques en poursuivant leur actionnarisation. Pour celles qui l’ont déjà été, il souhaite qu’elles soient vraiment puissantes. 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a approuvé en 2017 le projet de "Restructuration des entreprises étatiques, notamment des groupes économiques et des compagnies générales publiques" pour la période 2016-2020. L’objectif est de réorganiser, d’actionnariser et de retirer les capitaux de l’État des entreprises qu’il détient pour qu’elles puissent se concentrer sur les secteurs essentiels, fournir des produits et des services publics nécessaires pour la société, investir dans le développement socio-économique... dans leur sphère d’activité. L’investissement des entreprises doit se concentrer sur les sciences et technologies, contribuant à améliorer la compétitivité de l’économie nationale, l’efficacité de la production et des affaires, la capacité de gestion et d’administration des entreprises selon les normes internationales.

Le projet resserre la gestion et la supervision des capitaux de l’État au sein des entreprises publiques et leur utilisation. Il permettra d’élever les capacités financières, de renouveler l’administration et les technologies, d’améliorer l’organisation et la gestion du personnel, et d’élaborer des stratégies de développement. Selon ce projet, sur la période 2016-2020, le pays devra achever l’actionnarisation de 137 entreprises publiques.
 
Thê Linh/CVN



Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.