21/03/2019 17:51
Le 28 décembre 2018, le ministère de la Santé (MS) a promulgué la circulaire 46/2018/TT-BYT, qui réglemente la création, l’utilisation et la gestion des dossiers médicaux électroniques (DME) dans les établissements médicaux du pays.
>>Vers une médicine intelligente
>>Le Vietnam applique des technologies de l'information dans les services médicaux

En conséquence, à partir du 1er mars 2019, les hôpitaux ont commencé à effectuer la transformation des dossiers médicaux traditionnels en DME. D’ici à 2030 au plus tard, tous les hôpitaux du pays devront avoir achevés cette conversion.

Le personnel médical utilise des tablettes afin d’accéder rapidement aux dossiers des patients.

Si la plupart des pays appliquent déjà des dossiers médicaux électroniques depuis 20 ans pour certains, le Vietnam vient de commencer ses premiers pas en la matière. Ceci est considéré comme une orientation nécessaire qui jouera un rôle important dans l'amélioration des soins de santé pour la population, tout en améliorant les capacités d'interaction, d'échange d'informations et de coordination entre les hôpitaux nationaux.

Les établissements pionniers 

N'ayant pas attendu la circulaire sur la création des DME du ministère de la Santé, en 2017, l'hôpital Thu Duc fut le premier établissement a utilisé les dossiers médicaux électroniques. Chaque jour, l’hôpital reçoit plus de 6.000 patients. Si auparavant, ceux-ci devaient faire plusieurs inscriptions pour un examen ou pour obtenir un numéro de commande, maintenant, le personnel médical scanne leur code-barres sur leur carte d'assurance maladie, puisque leurs informations sont entrées dans les ordinateurs de l'hôpital. Ainsi, on n’a plus besoin de livret de santé comme auparavant. En outre, avec les malades hospitalisés, les médecins utilisent des tablettes pour connaître toutes sortes d’informations les concernant (radios, CT-scan,  analyses de sang…). Cela réduit le  temps d’attente à la fois pour les patients et le personnel médical.

Un autre hôpital suit cette tendance, c’est l’hôpital universitaire  de médecine et de  pharmacie d’Hô Chi Minh Ville (HUMP). Le prof. agrégé Nguyên Hoàng Bac, directeur de l’HUMP, a déclaré qu'en 2017, cette unité avait commencé à mettre en œuvre parallèlement deux systèmes: DME et système de stockage et de transmission d'images (PACs).

Grâce au DME, les médecins consacrent presque tout leur temps à traiter et donner des conseils aux patients. En outre, le DME aide à les médecins à avoir accès à toutes sortes de données médicales sur les patients.

Dans certains hôpitaux comme l’Hôpital de Gia Dinh et l'Hôpital de Pédiatrie numéro 1, l’application de l’informatique dans les examens et traitements médicaux a commencé il y a 10 ans. Cependant, cette application se limitait à numériser les informations des patients, inscrire les examens en ligne et utiliser certains logiciels de gestion professionnelle tels que PACs, HIS, LIS…

Le DME des patients sont appliqué à l’hôpital Thu Duc. 

Tout le monde en profite

Selon le ministère de la Santé, le DME est une version numérique de dossiers médicaux, enregistrés et stockés par des moyens électroniques, avec une base légale et des fonctions équivalentes à celles des dossiers papiers. Dans le passé, la conservation des informations des patients se faisait en version papier exclusivement, d’où de nombreuses difficultés en matière de stockage ou de recherche des informations, mais aussi de partage d'informations entre hôpitaux.

Avec le DME, ces problèmes peuvent être complètement résolus. Un ordinateur doté du logiciel adapté peut stocker une quantité énorme de données. Les médecins ont rapidement accès aux informations, améliorant l’efficacité des traitements.

Selon le prof. agrégé Tang Chi Thuong, vice-directeur du Service de la santé d'Hô Chi Minh-Ville, du point de vue des patients, le DME leur permet de ne pas apporter de dossiers médicaux avec eux.

Pour les médecins, le DME aide à stocker les informations des patients de manière détaillée et systématique. Le médecin a donc une vue plus complète de la situation du patient et ne propose pas de tests inutiles.

Ngô Ngoc Quang Minh, vice-directeur de l'Hôpital Pédiatrique numéro 1, a dit que le DME effacera d'énormes archives qui provoquaient des "maux de tête" dans les hôpitaux depuis plusieurs années. Par exemple, à l’Hôpital Pédiatrique numéro 1, il existe chaque jour entre 400 et 500 dossiers de sortie d’hôpital, et ces dossiers doivent être conservés entre 10 et 30 ans.

Pham Thanh Viêt, chef du Département de la gestion générale de l’hôpital Cho Ray, a estimé que le DME était attendu depuis longtemps par les hôpitaux, les médecins et les patients. À court terme, le DME permettra d'économiser du temps et de l'argent, de simplifier les procédures, de garantir la sécurité médicale.

Texte et photos: Quang Châu/CVN
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Entre le Vietnam et la France, une relation toujours plus florissante

Le carnaval de Ha Long 2019 va se dérouler en salle Au lieu de magnifiques défilés dans les rues comme les années précédentes, le carnaval de Ha Long 2019 se déroulera en salle, au FLC Ha Long Ecotourisme Resort.