27/06/2020 20:33
La Bourse de New York a fini la semaine nettement dans le rouge vendredi 26 juin, la poussée alarmante des cas de coronavirus dans de nombreux États américains faisant peser un climat d'inquiétude sur le marché actions.
>>À Wall Street, le Dow Jones en hausse et le Nasdaq à un record
>>Wall Street dans le vert, le Nasdaq au plus haut
>>Wall Street finit sans direction, mais progresse sur la semaine

Un panneau indiquant Wall Street, près du New York Stock Exchange, le 8 mai à New York.
Photo : AFP/VNA/CVN

L'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, a chuté de 2,84% à 25.015,55 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a perdu 2,59% à 9.757,22 points. L'indice élargi S&P 500 a lui cédé 2,42% à 3.009,05 points.

De lundi 22 juin à vendredi 26 juin, le Dow Jones a baissé de 3,3%, le Nasdaq de 1,9% et le S&P 500 de 2,8%.

Les acteurs du marché se sont alarmés de la flambée des contaminations dans le sud et l'ouest des États-Unis ces derniers jours.

Au Texas, le gouverneur a ordonné la fermeture des bars et en Floride, les autorités ont annoncé que la consommation d'alcool serait dorénavant interdite sur place dans les bars, avec effet immédiat.

Ces mesures font craindre à de nombreux observateurs un ralentissement de la reprise économique américaine alors que les perspectives sont déjà peu réjouissantes.

"On approche de la fin du deuxième trimestre et il est prévu que les revenus (des entreprises cotées au S&P 500, ndlrchutent d'environ 45%", note ainsi Sam Stovall, responsable de la stratégie d'investissement chez CFRA Research.

En début de séance, la place new-yorkaise a réagi à des annonces de la Réserve fédérale jeudi soir 25 juin, consécutives aux tests de résistance bancaire menés par l'institution.

L'inflation est, elle, repartie en hausse en mai à +0,1% quand les analystes s'attendaient à ce qu'elle reste inchangée. En avril, les prix à la consommation avaient baissé de 0,5%.

La confiance des consommateurs aux États-Unis s'est, pour sa part, améliorée moins fortement que prévu en juin dans un contexte de résurgence de la pandémie, selon l'estimation finale de l'enquête de l'Université du Michigan.

Facebook sous pression

Parmi les valeurs du jour, Nike a chuté de 7,62%. La marque a la virgule a dévoilé jeudi soir une perte nette de 790 millions de dollars au dernier trimestre de son exercice décalé, souffrant d'une chute de ses ventes en raison de la pandémie de COVID-19.

Facebook a plongé de 8,32%. Sous pression d'organisations de la société civile ainsi que d'une partie de ses employés, utilisateurs et clients, le réseau social va interdire davantage de types de messages haineux dans les publicités et prévoit d'ajouter des avertissements aux publications problématiques qu'il laisse en ligne.

Microsoft a cédé 2,00%. Le géant de l'informatique a annoncé qu'il allait fermer la quasi-totalité de ses magasins dans le monde, l'essentiel de ses ventes se faisant désormais sur internet.

Amazon a baissé de 2,24%. Le géant du commerce en ligne a confirmé l'acquisition de la jeune pousse américaine Zoox, spécialisée dans les véhicules autonomes.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Hoàng A Tuong, un palais à ne pas manquer à Bac Hà Doté d’une architecture unique en son genre, d’inspiration euro-asiatique, le palais de Hoàng A Tuong est une destination qui ne doit pas être négligé si vous venez à Bac Hà, province de Lào Cai (Nord-Ouest).