01/04/2021 16:05
Le Néerlandais Dylan van Baarle (Ineos) a remporté la semi-classique À travers la Flandre, comptant pour le World Tour, en s'imposant en solitaire devant le Français Christophe Laporte mercredi 31 mars à Waregem (Nord), à quatre jours du Tour des Flandres.
>>Cyclisme : et de cinq pour Bennett, vainqueur de Bruges-La Panne
>>Tour de Catalogne : le chrono pour Dennis, Almeida leader du général

Le Néerlandais Dylan van Baarle, vainqueur en solitaire de la semi-classique "À travers la Flandre", le 31 mars à Waregem.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le Belge Tim Merlier, qui a réglé le sprint du peloton, a complété le podium.

Formé sur la piste, Van Baarle (28 ans) a signé à Waregem sa 5e victoire chez les professionnels.

"C'est le plus beau succès de ma carrière après de nombreuses places d'honneur sur les courses flamandes (4e et 8e du Tour des Flandres en 2017 et 2020, ndlr)", s'est-il réjoui.

Son plus beau succès jusqu'à présent étant une victoire d'étape au Dauphiné (en 2019).

Les favoris, Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel ont eux connu un "jour sans" et n'ont jamais pesé sur la course.

L'épreuve de 184,1 km s'est décantée à 50 kilomètres de la ligne, Dylan van Baarle s'échappant seul. Le Néerlandais n'a jamais compté plus de 40 secondes d'avance mais n'a pas été repris.

Derrière le coureur de l'équipe Ineos, un groupe de huit hommes (parmi lesquels les Belges Greg Van Avermaet et Jasper Stuyven ainsi que les Français Florian Sénéchal, Christophe Laporte et Warren Barguil) a mené la chasse.

Mais l'entente entre ces hommes n'a pas été bonne, au point qu'à l'exception de Laporte, ils ont fini par être rattrapé par le peloton sous la flamme rouge.

Nombreuses chutes 

Le champ était donc libre pour une victoire en solo de Van Baarle, récent 8e de Gand-Wevelgem dimanche 28 mars et 7e du GP de l'E3 vendredi 26 mars, qui a confirmé sa bonne forme du moment.

"J'avais de très bonnes jambes aujourd'hui mais j'aurais aimé être accompagné car les 30 derniers kilomètres ont vraiment été très longs", a commenté le vainqueur.

Mathieu van der Poel, vainqueur sortant, a lui montré d'inquiétants signes de fatigue dans les derniers monts. Alaphilippe, le champion du monde, a également été incapable de suivre le rythme des meilleurs, notamment dans le redoutable Taaienberg à 55 kilomètres de l'arrivée.

De quoi s'inquiéter pour ces deux coureurs en vue du Ronde ? D'autant que leur grand rival, le Belge Wout Van Aert (absent mercredi 31 mars), a démontré sa grande forme en gagnant Gand-Wevelgem dimanche.

Comme souvent, cette course À travers la Flandre, accidentée, disputée sur des routes étroites, sinueuse et parfois pavées, a été nerveuse.

Les chutes ont été nombreuses. L'une d'entre elle, à 60 km de la ligne, a vu l'Italien Elia Viviani (récent vainqueur de Cholet-Pays de la Loire) lourdement projeté au sol avant d'être conduit à l'hôpital pour des examens.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.