30/12/2020 20:00
Avec comme souhait de faire fortune dans l'agriculture, Lê Van Thôi, domicilié à Thanh Hoa, a réussi la culture de piment pour l'exportation. Ce produit lui permet d'encaisser un milliard de dôngs de bénéfices par an et de créer des emplois pour 30 travailleurs.
>>Ces jeunes agriculteurs qui font fortune dans leur terre natale
>>Nguyên Van Cac et sa détermination à valoriser le nuoc mam de sa famille
>>Les jardins-forêts, la passion d’un jeune Vietnamien

Lê Van Thôi aux petits soins de ses piments.

Né dans une famille pauvre de la commune de Xuân Sinh, province de Thanh Hoa (Centre), Lê Van Thôi a longtemps jonglé entre différents métiers pour gagner sa vie à Hanoï. En 2005, il décide de retourner dans sa ville natale pour y développer une production agricole. Les premières années sont particulièrement difficiles en partie à cause de son manque d’expérience.

Devenu un paysan moderne

En 2008, à travers les médias et Internet, Lê Van Thôi se rend rapidement compte de la forte demande de piment frais, que ce soit au service de la transformation en sauce piquante ou de la production médicinale, sur le marché tant national qu'étranger. Il sollicite ainsi des emprunts bancaires, de ses proches et amis, d'un total de 500 millions de dôngs, pour se lancer dans la culture bio du piment pour l'exportation.

"J'ai importé des variétés de piments de bonne qualité et les a cultivés sur 2 ha de terre agricole de ma famille, aménagés en une ferme équipée d’un système d’irrigation automatique. Le piment est une plante résistante aux intempéries. Grâce à mes soins réguliers, après trois mois de culture, j’ai pu récolter près d’une tonne de fruits frais", précise-t-il.

La ferme de Lê Van Thôi est de plus en plus étendue.

En 2013, conscient de la demande croissante en piment dans le monde, ce jeune agro entrepreneur coopère avec plusieurs entreprises en vue de l'exportation de son produit. En plus de sa ferme, Lê Van Thôi aide aussi les paysans de sa région dans la culture bio du piment pour augmenter l’approvisionnement.

Suite à la forte demande, il a étendu sa superficie. De 2 ha en 2008, elle est passée aujourd’hui à 5 ha. De plus, il a créée une Sarl de produits agricoles, Hoài An, spécialisée dans le commerce d'aliments pour animaux et l'exportation du piment, créant des emplois pour 30 à 40 travailleurs locaux.

Le piment de Lê Van Thôi, qui respecte toujours les critères de sécurité sanitaire des aliments, est exporté notamment vers la Chine, la République de Corée, et est également largement vendu dans les provinces de Thanh Hoa, Nghê An (Centre), Binh Phuoc (Sud), Son La (Nord).

Le piment de la Sarl Hoài An est exporté à l'étranger.  

Grâce à ses contributions au développement économique de sa commune, Lê Van Thôi est considéré comme un exemple dans la production agricole. "À Xuân Sinh, Lê Van Thôi est un modèle dans le développement de l’économie familiale. La fortune sourit aux audacieux", estime Lê Thi Nhung, secrétaire de l’Union de la jeunesse de la commune de Xuân Sinh.

Texte et photos : Linh Thao - Nguyên Nam/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm