21/06/2017 15:24
Axant leur priorité absolue sur la sécurité des nageurs, les autorités de la Maison de la culture des enfants de la province de Thái Bình (Nord) prendront des sanctions disciplinaires contre les sauveteurs négligents.
>>Pour empêcher la noyade chez les enfants
>>Apprendre à nager aux enfants pour en finir avec les noyades
>>Plus de sécurité pour nos enfants

À la piscine de la Maison de la culture des enfants de Thái Bình, la sécurité des petits nageurs est la priorité absolue.

Cette année, Hô Thi Minh Phung, domiciliée dans le quartier de Bô Xuyên, ville de Thái Bình (province éponyme), inscrit sa fillette de 6 ans à un cours de natation à la piscine de la Maison de la culture des enfants de la province. Et à l’instar des autres parents, elle exige qu’à la piscine, «la sécurité soit placée avant toute autre considération».

Une question sur laquelle les autorités locales se sont attentivement penchées. «C’est une demande absolument légitime à laquelle on a à répondre», affirme Nguyên Xuân Phuong, directeur adjoint de la Maison de la culture des enfants de la province, unité propriétaire de la piscine réservée aux enfants. Avant d’ajouter que cet établissement a mis sur pied les meilleurs services et conditions possibles pour assurer la sécurité des petits nageurs.

D’après M. Phuong, dès début mai, des cours de perfectionnement des compétences professionnelles ont été organisés à l’intention des sauveteurs employés de la piscine. De plus, sa structure a investi dans les équipements de secours en cas d’incident. «Nous avons modernisé les cabines de la piscine, acheté de nouveaux dispositifs médicaux, installé davantage de panneaux de consignes de sécurité et de haut-parleurs. Nous avons également mis à disposition des baigneurs plus de lunettes de natation, de gilets de sauvetage et autres bouées, outre le nettoyage général de toute la piscine et de ses environs pour une question d’ordre sanitaire», informe-t-il.

Sur ce dernier point, l’eau de la piscine doit être renouvelée régulièrement. Tous les deux jours, l’eau est filtrée, nettoyée avec des produits désinfectants pour assurer sa qualité. «La qualité de l’eau doit être conforme aux normes du ministère de la Santé. Elle est certifiée par le Centre de médecine préventive du Service provincial de la santé», confirme Nguyên Xuân Phuong. De plus, le personnel veille en permanence à la propreté des locaux, du bassin.

Un règlement strict à respecter

Les enfants sont toujours surveillés de près par les sauveteurs.

Selon les règlements de la Maison de la culture des enfants de la province de Thái Bình, les enfants venant nager ici doivent être accompagnés par leur(s) parent(s) ou un adulte. Et il leur faut se conformer au règlement intérieur suivant l’ordre indiqué dans les consignes : se changer - se doucher - s’échauffer - enfiler les équipements. «L’échauffement est une étape essentielle en natation. Cette phase de transition entre une période de repos et une période d’effort permet au nageur de se préparer physiquement mais aussi psychologiquement à la séance de natation», insiste Cao Tiên Tùng, un sauveteur. «Il vaut mieux que les nageurs respectent absolument les demandes - peut-être parfois un brin trop exigeantes - des sauveteurs à la piscine. Il en va de leur sécurité», sourit-il.

Les sauveteurs, en plus d’effectuer correctement leur travail, doivent constamment être prêts à faire face à toutes situations pour protéger le mieux possible les enfants. En cas de manquement à leur devoir, ils seront frappés de sanctions disciplinaires. «Outre les panneaux de consignes, nous communiquons régulièrement les règles de sécurité aux enfants et à leurs parents via les haut-parleurs à l’intérieur de la piscine», informe Cao Tiên Tùng.

Avec ce grand sens de la responsabilité, la piscine de la Maison de la culture des enfants de la province de Thái Bình assure depuis des années la sécurité des plus jeunes. Elle est ainsi devenue un lieu de confiance apprécié tant par les enfants que leurs parents. D’autres piscines feraient bien de s’en inspirer.

Cao Tiên Tùng, sauveteur de la piscine de la Maison de la culture des enfants de Thái Bình : 

«La sécurité est notre priorité absolue. Si nous, les sauveteurs quittons la position qui nous a été assignée pendant trois minutes sans motif valable, nous encourons une sanction».

Hô Ngoc Bao Lâm, 6 ans, fille de Hô Thi Minh Phung :

«Ici, je peux apprendre à nager puis m’amuser avec mes copines. C’est super de se sentir protégée !
Je veux revenir ici tous les jours».

Texte et photos : Minh Son/CVN







Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).