04/10/2012 15:15
Les chefs de gouvernement marocain Abdelilah Benkirane et espagnol Mariano Rajoy ont loué "des relations qui s'intensifient de plus en plus" entre les royaumes voisins, le 3 octobre à Rabat lors d'une rencontre de haut niveau, qui s'est déroulée dans un contexte favorable.

Le chef du gouvernement marocain Abdelilah Benkirane (gauche) et son homologue espagnol Mariano Rajoy le 3 octobre à Rabat. Photo : AFP/VNA/CVN


Huit accords bilatéraux au total ont été signés lors de ce rendez-vous
intergouvernemental, le 10e de l'histoire mais le premier depuis 2008. Ils portent notamment sur la suppression des visas pour les passeports de service et un mémorandum visant à la simplification des procédures pour certaines catégories socio-professionnelles. Outre un partenariat en matière de coopération culturelle, éducative et sportive, un autre accord concerne le transport routier, à la fois des voyageurs et des marchandises.

"Je suis convaincu que nos relations qui s'intensifient de plus en plus (...), seront bénéfiques", a déclaré M. Rajoy à l'issue d'un entretien dans l'après-midi à Marrakech avec le roi Mohammed VI.

De son côté, Abdelilah Benkirane a affirmé dans une courte déclaration que les projets communs du Maroc et de l'Espagne devaient permettre d'aider les deux pays à surmonter les effets de la crise économique actuelle.

Lors d'une conférence de presse commune, en début de soirée, MM. Rajoy et Benkirane ont à nouveau insisté sur la nécessité de relations "profondes, solides et fructueuses" entre les deux royaumes.


Contexte favorable pour les relations maroco-espagnoles

En matinée, les deux dirigeants qui se rencontraient pour la troisième fois
en moins d'un an, s'étaient d'abord rendus à un forum entrepreneurial en présence des dirigeants des patronats des deux pays. Ils s'étaient ensuite entretenus en tête-à-tête avant un déjeuner en commun.

Ce sommet est intervenu dans un contexte favorable pour les relations maroco-espagnoles.

Madrid, qui compte la deuxième communauté marocaine au monde après la France, est déjà le deuxième partenaire commercial du Maroc. L'Espagne est même devenue en janvier son premier partenaire économique, alors que 20.000 de ses PME exportent vers ce pays.

Elle compte en particulier sur l'ambitieux plan marocain de développement de l'énergie solaire, qui prévoit d'ici à 2020 la construction de cinq parcs solaires.

"J'appelle les Espagnols à profiter de ce marché afin de développer les économies des deux pays", a répété Mariano Rajoy lors du point de presse.

Le Maroc voit lui d'un bon oeil les mesures de facilitation d'obtention de visas pour ses ressortissants par l'Espagne, porte d'entrée en Europe. Les sujets de contentieux ont été traités a minima lors de ces réunions.

AFP/VNA/CVN

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Le vice-PM Vu Duc Dam préside une réunion sur le redémarrage du tourisme Dans l'après-midi du 21 octobre, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a présidé une réunion en ligne avec plusieurs ministères et Comités populaires locaux sur le plan d'accueil de touristes étrangers dans la nouvelle situation.