15/12/2018 11:00
Le nuoc mam est indissociable de la gastronomie vietnamienne. La naissance d’un musée spécifique à Phan Thiêt montre son importance dans la culture millénaire du pays.
>>Le marché de nuit de Phan Thiêt, nouveau produit touristique de Binh Thuân
>>Binh Thuân devient l'une des plus grandes pêcheries du pays

Des visiteurs au Musée du nuoc mam à Phan Thiêt (Centre).
Photo: CTV/CVN

Le premier Musée du nuoc mam (saumure de poisson) du pays a enfin ouvert ses portes mi-avril 2018, dans la ville de Phan Thiêt, province côtière de Binh Thuân (Centre). Il s’agit d’un ensemble de bâtiments construits sur un vaste secteur appelé ''Làng chài xua'' (littéralement Ancien village des pêcheurs), près du théâtre Fishermen Show, rue Nguyên Thông, dans le quartier de Phu Hai.

L’apparition de ce musée, du jamais vu au Vietnam et même dans le monde, en dit long sur l’amour d’un Viêt kiêu, (Vietnamien d’outre-mer) Trân Ngoc Dung, Docteur en étude de marché, pour son pays natal, et de sa fierté pour la culture gastronomique nationale.

Mise en scène à Làng chài xua

S’étendant sur plusieurs hectares, Làng chài xua propose aux visiteurs plusieurs espaces spécifiques: un cinéma avec grand écran qui relate l’histoire des villages de pêcheurs d’antan; un espace culturel autour de l’ancien royaume du Champa, avec notamment une rare statue du génie Kurt; un vaste espace d’exposition où se remarquent notamment deux tableaux royaux originaux datant de la dynastie des Nguyên (1802-1945) qui glorifient le métier de producteur de nuoc nam à Phan Thiêt, et plusieurs peintures et photos représentant des activités d’antan de cette région côtière: l’ancien marché de Mui Né, les marais salants, la colline au sable doré, les villages de pêcheurs de Lang Rang et Van Thuy Tu, les anciennes rues de Phan Thiêt, l’ancienne maison en bois de la famille Ham qui produit depuis des générations du nuoc mam… Sans oublier de vieux instruments utilisés jadis dans la production de cette célèbre sauce de poisson. On y découvre aussi un palais de Neptune en 3D avec des sous-titres en vietnamien, anglais et russe.

Une attraction des plus amusantes: rentrez dans la peau d’un fabricant de nuoc mam, ou d’un salinier, ou encore d’un pêcheur. Il y a là, à disposition des visiteurs, un studio de cinéma en miniature, avec comme enseigne cette inscription: ''En revenant à la mer, exercez-vous à jouer le rôle d’un travailleur de la région côtière''. Vous pouvez revêtir un costume de scène approprié avant de procéder à des tâches ancestrales: transporter à la main un récipient en terre cuite plein de nuoc mam fraîchement retiré d’un grand tonneau de poisson fermenté, ou récolter le sel sur un marais salant, ou encore prendre une barque ronde en bambou pour aller pêcher en mer…
 
Un cinéma avec grand écran qui relate l’histoire des villages de pêcheurs d’antan.
Photo: CTV/CVN

En visitant le Musée du nuoc mam, on comprend mieux l’histoire de 300 ans de ce métier traditionnel de Phan Thiêt, dont le créateur serait Trân Gia Hoà, un mandarin au temps de la dynastie des Nguyên. En ce temps-là, le nuoc mam de Phan Thiêt était déjà réputé dans tout le pays pour sa qualité. Et il y a belle lurette que cette sauce de poisson est présente dans le repas des Vietnamiens.  

La nostalgie du pays natal

Dans un autre coin du musée, des fûts s’alignent en grand nombre. ''Les poissons y sont fermentés durant 12 mois, ce qui permet au nuoc mam d’atteindre une qualité optimale'', explique le propriétaire du musée, Trân Ngoc Dung. Il verse du nuoc mam dans de petits verres, puis en donnent à goûter aux visiteurs. Un homme au visage souriant, dont la vie professionnelle n’est pas comme les autres. 

Trân Ngoc Dung a fait ses études universitaires puis postuniversitaires en Australie, aux États-Unis et en France, avant de réussir un doctorat en étude de marché. Ce Viêt kiêu a fait nombre de voyages d’affaires dans près de 50 pays. ''Durant ces voyages, j’ai pensé sans cesse à mon pays natal. J’ai voulu y investir efficacement. Comment faire pour que le Vietnam se développe tout en préservant la quintessence de sa culture dont les métiers ancestraux? Et l’idée de valoriser le métier de producteur  de +nuoc mam+ de mon village natal m’est venue à l’esprit'', confie-t-il.

En 2016, Trân Ngoc Dung décide de revenir à Phan Thiêt pour mettre en œuvre son projet de construction du théâtre Fishermen Show et de Làng chài xua.

''Où que j’ai été dans le monde, j’ai toujours conservé un amour infini pour la Mer Orientale, et les images sur le métier de producteur de +nuoc mam+ de mon village natal étaient toujours présentes dans ma mémoire. La nostalgie était tellement pesante que j’ai réussi à persuader ma femme et mes enfants de retourner avec moi à Phan Thiêt.  Désormais, je suis heureux de pouvoir vivre au milieu des scènes et des parfums coutumiers du métier de mes ancêtres''. Une confidence qui touche le cœur des gens. 
 
Nghia Ðàn/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.