29/09/2018 15:38
L'Aquarius ne peut pas débarquer à Malte 58 migrants secourus au large de la Libye de peur de rester bloqué à La Valette, comme plusieurs autres navires humanitaires qui dénoncent une campagne concertée pour empêcher leurs opérations.

>>Les migrants de l'Aquarius accueillis en France, Espagne, Portugal et Allemagne
>>La Grèce et la France conviennent de plusieurs initiatives pour faire face à la question des migrants

 

Le navire humanitaire Lifeline arrive au port de La Villette à Malte, le 27 juin.
Photo: AFP/VNA/CVN


Malte a accepté de faire débarquer les 58 migrants qui doivent être répartis entre l'Allemagne, le Portugal, la France et l'Espagne, mais après la décision du Panama de lui retirer son immatriculation, l'Aquarius doit rester dans les eaux internationales.

Alors que La Valette est restée pendant plusieurs années le port de base d'une série de petits navires humanitaires oeuvrant au large de la Libye, Malte a découragé plusieurs ONG qui ont rapatrié leurs bateaux, et bloque les navires de celles qui restent: les allemandes Sea-Watch et Lifeline.

Le Sea-Watch3 est maintenu au port depuis juin, bien que des inspecteurs néerlandais soient venus en juillet confirmer l'immatriculation du navire aux Pays-Bas.

"Je suis extrêmement déçu par le comportement des autorités (maltaises) qui ne fournissent aucune base légale", dénonce à l'AFP le chef de mission, Tamino Böhm.

"Les raisons sont clairement politiques", ajoute-t-il en précisant qu'en cas de feu vert, le bateau serait prêt à repartir en opération "en quelques heures".

Mais le nouveau ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite), a fermé les ports aux navires ayant secouru des migrants, et en premier lieu aux ONG, qu'il accuse de favoriser les affaires des passeurs.

Et cette politique a remis Malte en première ligne, alors que le tout petit État s'était contenté pendant des années d'accueillir les morts et les urgences médicales.

Le Moonbird, un petit avion de reconnaissance acheté par Sea-Watch pour repérer les embarcations en difficulté, est également cloué au sol à La Valette depuis mai, là non plus sans raison légale selon l'ONG.

Mi-septembre, trois parlementaires européens ont demandé la fin de cette "détention illégale" au gouvernement maltais, qui a répondu que les autorités avaient besoin de "s'assurer que les règles nationales et internationales étaient respectées".

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’ancien ambassadeur de France et son amour spécial pour Hanoï

Bà Ria-Vung Tàu mise sur ses fêtes pour séduire plus Depuis 300 ans, la station balnéaire de Bà Ria-Vung Tàu occupe une place particulière dans le Sud du Vietnam. Dotée de paysages naturels exceptionnels et d’un riche patrimoine culturel et historique, le tourisme est un secteur économique majeur de cette province.