25/02/2021 17:55
Ces derniers jours, plusieurs points de vente se sont ouverts sur les trottoirs, dans les marchés et les supermarchés pour aider les paysans de Hai Duong à écouler au plus vite leur récolte.
>>Aide à la promotion des produits agricoles provenant des localités touchées par le COVID-19
>>GO!/Big C devrait vendre environ 70 tonnes de produits agricoles de Hai Duong

Un point de vente des produits agricoles de Hai Duong à l'arrondissement de Thanh Xuân, Hanoï.

L'épidémie de COVID-19 a de nouveau éclaté au moment où la récolte de nombreux produits agricoles dans la province de Hai Duong débutait. En raison du confinement et de l’interdiction de déplacement, les paysans n'ont donc pas pu écouler leur stock. Afin de soutenir les cultivateurs, de nombreux groupes de bénévoles mais aussi les réseaux de supermarchés ont organisé une chaîne de transport des marchandises en direction de la capitale dans le but d’accélérer la vente au détail.

Le réseau VinMart et VinMart+ participe aussi activement à la campagne de "sauvetage" des produits agricoles propres de Hai Duong en vendant sans bénéfice tomates, choux-raves, carottes, choux et goyaves ... la quantité estimée est de 70 tonnes par semaine.

De son côté, les supermarchés MegaMarket VN (MM) ont commandé un premier lot de 24,3 tonnes de légumes et de fruits pour les distribuer à partir du 22 février à Hanoï, au Centre et au Sud avec le prix de 5.900 dôngs par kg. La quantité est aussi estimée à 70 tonnes par semaine.

Respecter strictement les règles de prévention sanitaire

Selon les représentants de MM, le processus de transport des marchandises et de distribution des produits doit respecter strictement les règles de prévention de l’épidémie publiées par le ministère de la Santé. En particulier, le conducteur doit effectuer un test PCR négatif sous les trois jours avant le déplacement, tous les camions et véhicules provenant de Hai Duong doivent être désinfectés. Les vendeurs et les clients doivent suivre strictement le message 5K Khâu trang (Masque), Khu khuân (Désinfection), Khoang cach (Distance), Không tu tâp (Pas de rassemblement) et Khai bao y tê (Déclaration médicale).

Les bénévoles déchargent les légumes et fruits.

Dans les rues de la capitale, de nombreux habitants attendent devant les camions pour acheter des produits agricoles de Hai Duong. Les prix sont beaucoup moins chers que d'habitude, avec par exemple des tomates au prix de 4.000 dôngs/kg, des choux-raves à 2.000 dôngs /kg, des choux-fleurs à 5.000 dôngs/ unité.

"Nous avons déchargé les légumes et fruits durant la nuit et commençons à les vendre depuis le début de la matinée. La plupart des habitants viennent ici pour choisir directement les marchandises. Chaque jour nous écoulons environ 15 tonnes", a dit une vendeuse dans un point de vente sur la rue de Khuong Dinh, arrondissement de Thanh Xuân.

"Maintenant, il fait de plus en plus chaud, les paysans ne peuvent pas conserver plus longtemps les légumes. C’est pourquoi notre groupe doit essayer de vendre le plus rapidement possible", a ajoute-elle.  

Des habitants de Hanoï achètent des légumes pour soutenir aux paysans de Hai Duong.

Plusieurs habitants de la capitale veulent soutenir les paysans des localités touchées par l’épidémie en achetant des légumes et fruits pour leur famille ou les offrir à leurs amis.

"J’achète un sac de choux-raves, un sac de carottes. Je ne m'inquiète pas de leur qualité. Tout a été désinfecté. Les prix sont aussi moins chers qu’au marché", indique Mme Diêp, de l’arrondissement de Thanh Xuân.

Selon Vu Viêt Anh, le vice-directeur du Service de l’agriculture et du développement rural de la province de Hai Duong, actuellement, la province a encore environ 4.000 tonnes de légumes et fruits à écouler. Si la distribution ne peut être assurée rapidement, tous ces produits devront être détruits.

Texte et photos : Thao Nguyên/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.