17/05/2019 11:14
Chùa Câu, pont couvert japonais, un des monuments célèbres de l’ancienne cité de Hôi An, de la province centrale de Quang Nam, est en état dégradé. Cet ouvrage nécessite des réparations urgentes.
>>Hôi An élue une des meilleures destinations pour la Saint-Valentin par CNN
>>Hôi An, la destination la plus paisible et romantique du monde
>>Reconstitution des "Nuits de l’ancienne cité de Hôi An" au début du XXe siècle

Un petit pont à proximité de Chùa Câu a été construit pour que les touristes puissent l’admirer d’un autre angle. Photo: VJ/CVN

Construit au XVIIe siècle pour relier les quartiers des communautés chinoise et japonaise, Chùa Câu comporte des éléments d’architecture japonaise, vietnamienne et chinoise. Le pont contient une pagode en bois couverte de tuiles Yin-Yang sur un côté.

À l'entrée principale, il y a une grande plaque en relief avec trois caractères chinois "Lai Viên Kiêu", signifiant "Ami venu de loin". Ce nom a été choisi par le seigneur Nguyên Phúc Chu lors de sa visite à Hôi An en 1719.

Le pont et sa pagode sont fabriqués de bois laqué, minutieusement sculpté. Aux entrées du pont se trouvent deux statues en bois: un chien et un singe. Cela signifie que la construction du pont a débuté l'année du chien et s’est achevée à celle du singe.

À l’intérieur de la pagode, il n’y a pas de statue du Bouddha. C’est Bac Dê Trân Vo, le Dieu protecteur de la région, qui est représenté. Il aurait apporté bonheur et richesse à la population locale.

Le 17 février 1990, Chùa Câu a été reconnu site national spécial.

Or, de nombreuses parties de Chùa Câu ont été abîmées par les conditions météorologiques.

Selon le Centre de gestion et de restauration des patrimoines culturels de Hôi An, cet édifice accueille 4.000 touristes par jour. Cela participe à la dégradation du pont. Depuis 2016, la ville a proposé des solutions visant à limiter le nombre de visiteurs. Plus concrètement, seulement 20 personnes maximum en même temps peuvent le visiter. De plus, les vélos et motos n’y sont pas autorisés. En outre, un petit pont à proximité de Chùa Câu a été construit pour que les touristes puissent l’admirer d’un autre angle.

Avis d’experts

Chùa Câu, une destination prisée de Hôi An (Centre). Photo: ST/CVN

Hôi An a déjà réalisé sept restaurations dont la consolidation de fondation, la construction de quais… Cependant, le toit et les parties en bois ne sont pas encore réparés.

Selon Dang Van Bài, vice-président de l’Association des patrimoines culturels du Vietnam, le démontage de cet ouvrage est nécessaire, permettant à connaître l’état de ruine, notamment celui des parties en bois.

Nguyên Van Son, vice-président du Comité populaire municipal a informé pour sa part que plusieurs experts avaient demandé un démontage total, mais certains s’y opposent.

Le Service de la culture, des sports et du tourisme de Quang Nam a élaboré un projet d’assainissement de l’eau de la rivière Hoài autour de Chùa Câu. La ville de Hôi An est chargée pour sa part d’élaborer un plan global de conservation de tous ses bâtiments historiques pour soumettre au gouvernement.

En août 2016, le Comité populaire de Quang Nam, en partenariat avec la ville de Hôi An, a organisé un séminaire sur la restauration de Chùa Câu, en présence d’une centaine de scientifiques, d’experts et de gestionnaires vietnamiens et japonais.

Dans le cadre de cette manifestation, des interventions ont été présentées sur les valeurs historiques et culturelles, l’état technique, l’architecture de Chùa Câu, ainsi que les mesures techniques de restauration.

Selon les prévisions, vers la fin de cette année, un colloque de ce genre devrait se tenir afin de choisir quelles seront les étapes de restauration de Chùa Câu.

Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

L'ancienne citadelle de Quang Tri, un site du tourisme de mémoire Située sur les rives de la rivière Thach Han, la citadelle de Quang Tri est connue pour avoir été le théâtre de bombardements acharnés pendant la guerre américaine au Vietnam. Elle attire de plus en plus de visiteurs dont les anciens combattants et leurs proches.