29/05/2018 17:58
Le projet de réduction des embouteillages et des accidents routiers pour la période 2016 – 2020 à Hô Chi Minh-Ville comprend 172 projets, nécessitant 323.997 milliards de dôngs d’investissement. Pour la période 2016 - 2017, plus de 48.000 milliards de dôngs ont été engagés. La période 2018 – 2020 nécessiterait 278.455 milliards de dôngs d’investissement.
>>Mise en œuvre de la première plateforme en ligne de circulation à Hô Chi Minh-Ville
>>Hô Chi Minh-Ville cherche à mettre fin aux embouteillages

L'embouteillage à la gare routière Miên Dông à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: An Hiêu/VNA/CVN

Concrètement, 120 projets puisent dans les fonds du budget de la ville (46.573 milliards de dôngs); six projets bénéficient de l’Aide publique au développement (73.223 milliards de dôngs); 40 projets prennent la forme de partenariat public-privé – PPP (126.005 milliards de dôngs) et six autres bénéficient entièrement des fonds étatiques (78.197 milliards de dôngs).

Le rapport présentant le bilan de plus de deux ans de mise en œuvre du projet de réduction des embouteillages et des accidents routiers a informé que sur la totalité des 272 km de voies routières prévues, 97,6 km sont entrés en service (35,88%) et la construction de 32 des 76 ponts est déjà achevée (42,1%). Le taux de terrains destinés au transport s’est élevé de 72,5%.  À présent, ces travaux ont contribué à une nette réduction des embouteillages.

Les difficultés à résoudre
pour la période 2018 - 2020


À l’heure actuelle, des difficultés dans le défrichement de certains terrains influent sur le bon déroulement des travaux de construction, notamment en matière de transports en commun.

Dans la conférence destinée à faire le bilan de plus de deux ans de mise en œuvre du projet de réduction des embouteillages et des accidents de la route, le président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thành Phong, souligne que la ville devrait laisser la priorité à la construction des routes périphériques, des voies ferroviaires urbaines et du système de transports publics, sans oublier de remettre en ordre les trottoirs dans le but de réduire les embouteillages.

"Face à la croissance démographique dans les années à venir, le ralentissement des travaux risque de causer une pression plus forte sur les transports dans la ville", affirme-t-il.
 
Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un mois destiné aux artistes français au Vietnam

Politiques de visa touristique de Dà Nang Les politiques de visas touristiques permettent de créer de bonnes conditions pour les visiteurs internationaux désireux de venir au Vietnam en général et à Dà Nang en particulier.