30/07/2020 16:27
Considéré comme le berceau de l’artisanat du brocart des Cham, My Nghiêp est l’un des villages de métiers traditionnels les plus célèbres de la province de Ninh Thuân (Centre).
>>Nouvelle vigueur pour le brocart des Châu Ma
>>Les femmes Pà Then préservent le tissage traditionnel

Dans un atelier de brocart à My Nghiêp, province de Ninh Thuân (Centre).
Photo : VNA/CVN

Situé dans le bourg de Phuoc Dân, à 12 km de la ville de Phan Rang, le village de My Nghiêp est un site touristique apprécié des touristes qui viennent découvrir le métier du tissage de brocart, datant de plusieurs siècles. Aujourd’hui, My Nghiêp dispose de 700 foyers avec 4.000 habitants dont 500 artisans.

Les produits sont fabriqués manuellement, grâce au savoir-faire transmis de mère en fille. Sous leurs mains habiles, le tissu et le fils colorés deviennent des œuvres originales. Le noir reste la couleur de base dans les brocarts Cham. Pour obtenir un beau produit, il faut effectuer différentes étapes : séparer les graines pour prélever le coton, puis tremper, broyer, teindre…

Un processus ancestral qui permet aux artisans de varier avec la création de sacs à main, portes-feuilles, sacs à dos etc. Le tissage de brocart est un métier clef dans la vie économique des villageois, contribuant à enrichir la diversité de la culture de l’ethnie Cham.


Texte : Ha Du - Thu Hà/CVN
Photos : VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.